Le Brésil, un continent à lui seul. Il faudrait plusieurs années pour explorer sa diversité culturelle et naturelle.

2006
fleuve amazone

Partons explorer le fleuve Amazone au travers d’un récit de croisière en catamaran…

Depuis toujours, l’Amazonie est la face cachée de notre monde, la frontière intacte. De façon rationnelle, on peut la décrire : un territoire de 6 millions de kilomètres carrés, en grande partie recouvert par une forêt équatoriale, abritant le quart des espèces d’oiseaux de la planète, contenant le cinquième de l’eau douce du globe, et ainsi de suite. C’est beaucoup et bien peu. L’Amazonie est d’abord la matrice de fantasmes innombrables, le pays de l’Eldorado, l’«Enfer vert» et le «poumon de la Terre». Par-dessus tout, l’ultime relique de Mère Nature, le dernier vestige de ce que fut le monde avant l’arrivée des Occidentaux. Plus qu’un espace sur la carte, une histoire dans la mémoire humaine. Un rêve.

Michel Braudeau. Le rêve Amazonien.

2742
candomblé

Pour cet article invité, Sylvain prend la plume et vous décrit une partie de son voyage au Brésil.

On peut aller au Brésil pour ses plages luxuriantes, ses métropoles qui n’arrêtent jamais de vibrer, sa jungle luxuriante ou une croisière sur le fleuve Amazone. Mais on peut aussi aller au Brésil pour découvrir sa culture, faite bien entendu de samba et de carnaval, mais aussi de rites païens venus des confins de l’Afrique noire. Alors si vous voulez découvrir autre chose que la baie de Rio et les chutes d’Iguaçu lors de votre voyage en terre auriverde, laissez-moi vous guider à travers les ruelles empreintes d’histoire de Salvador de Bahia pour une cérémonie de candomblé brésilien.