Tu souhaites partir vivre à New-York pour tes études ? Ou ton employeur t’a proposé un poste d’expatrié(e) là-bas et tu te demandes à quoi ressemble la vie dans celle que l’on appelle la Grande Pomme ? Ou tout simplement la vie à NYC t’attire en tant qu’artiste et indépendant? (personnellement, New-York est une des deux villes américaines où j’aimerais bien passer un peu de temps, avec également San Francisco)

Pour décrire la qualité de vie à New-York et avoir un ressenti « humain », je laisse la parole à Laurent, dont vous trouverez une brève biographie en fin d’article.

Les paragraphes de l’article suivent la trame de mon indicateur CADRE : Climat, Activités, Développement, Relations humaines, Environnement.

L’aire urbaine de New-York compte 24 millions d’habitants (c’est la plus grande des Etats-Unis). Les quartiers principaux, appelés boroughs, sont les 5 suivants : Manhattan, Brooklyn, Queens, le Bronx et Staten Island.

Le climat : vivre au rythme des saisons

La ville bénéficie de quatre saisons bien marquées. Les étés peuvent être caniculaires et les hivers polaires. Le printemps et l’automne sont des entre-deux plus ou moins agréables dépendant des années, mais pendant lesquels on finit toujours par attraper un rhume !

L’automne est magnifique : on a parfois des étés indiens (de chaudes et belles journées à la fin de l’automne) et les rues et les parcs sont illuminés par le changement de couleurs des feuilles, ce qui personnellement m’enchante totalement. Quant à la pluie, elle s’invite tout au long de l’année (1200 mm), en plus de la neige l’hiver. Globalement, le climat est diversifié et ça permet de faire plein d’activités différentes sans avoir à aller très loin, de la baignade au ski !

vivre a ny
Festival de couleurs automnales à Central Park

Vivre à NYC, d’innombrables activités

Sortir

On peut pratiquement tout faire à New York et à n’importe quel moment, ce qui explique son surnom de « ville qui ne dort jamais ». On peut faire plein de choses intéressantes en toute saison.

Quelques coups de cœur des endroits que je fréquentais :

Snowdays Café, 214 Flatbush Ave, Brooklyn

Pour manger une glace au sésame noir ou au thé matcha avec les garnitures de votre choix.

456 Shanghai Cuisine, 69 Mott St # A

L’endroit ne paie pas de mine, mais les soupes aux dumplings (raviolis chinois) valent le détour ! Réconfortant et économique.

Cowgirl Hall of Fame, 519 Hudson St, New York

Des murs couverts de photos de Patsy Cline, des nappes à carreaux et de la savoureuse nourriture texane en portions immenses. Fèves noires, côtes levées, poulet frit…

Molly’s Shebeen Pub, 287 3rd Ave, New York

Des murs de briques noires, la thématique navale, la Shepherd’s Pie et la bière… on se croirait presque à Londres.

Taco Mahal, 73 7th Ave S, New York

À NYC, le Mexique et l’Inde se rencontrent. Tikka Masala, curry d’agneau, poulet au beurre… dans un taco !

Boots & Saddle Drag Lounge, 100A Seventh Ave. S. , New York

Il y a plusieurs bars de Drag à NYC, mais celui-ci à un petit quelque chose de plus sympathique à mon avis. Les spectacles du mardi sont particulièrement divertissants!

Mother of Pearl, 95 Avenue A, New York

Un bar à thématique Tiki avec des cocktails délicieux et fruités, dont un servi dans un verre en forme de requin… sanglant.

Copper & Oak, 157 Allen St, New York

Magnifique bar qui rappelle une bibliothèque, tout de jaune éclairé. Endroit parfait pour les amateurs de scotchs et de discussions tamisées.

Sport

Il y a beaucoup d’options si on veut s’entraîner, suivre des cours ou même pratiquer un sport d’équipe. Personnellement, n’étant pas un grand fan de la salle de gym, j’ai surtout profité des multiples écoles de yoga et des parcs, pour marcher beaucoup et jogger. C’est agréable, et un peu irréel, de courir dans Central Park !

Et si on est plutôt un sportif de salon, il y a plusieurs équipes sportives new-yorkaises à supporter ! On a le choix : hockey, basketball, football, baseball, etc.

Gastronomie

Un peu comme pour les activités culturelles, la nourriture, c’est l’abondance et la variété. J’ai pu goûter de la cuisine éthiopienne, équatorienne, cambodgienne et tibétaine.

À New York, les gens passent leur temps à manger dehors. L’offre de fast food est gigantesque. Elle ne se limite pas aux spécialistes du hamburger : Mc Do, Shake Shack, Burger King, etc. Elle inclut également les fast foods asiatiques, mexicains, italiens ou végétariens. Sur les places publiques et aux angles des rues, on trouve toujours un food-truck ; ce petit camion équipé d’un poste de cuisson propose des hot dogs, des wraps, des bagels, des pizzas…

Il y a aussi de petits commerces dans chaque quartier de New York. Il est donc très facile de cuisiner des plats sains, frais et savoureux chez soi.

Vie culturelle

Ville où la culture s’exprime un peu partout, New York est réputée pour ses musées, dont j’ai beaucoup profité. Les collections permanentes sont extraordinaires, mais j’y suis souvent allé aussi pour les collections temporaires et les événements spéciaux. J’ai été impressionné par le Metropolitan Museum of Art (plus de 2 millions d’œuvres venues du monde entier : peinture, sculpture, photographie, etc.), le Museum of Modern Art (c’est grandiose ! De Warhol à Jackson Pollock en passant par Dali et Cézanne), le Guggenheim Museum (musée avec une architecture disjonctée). À part certains musées londoniens et parisiens, il y a peu d’endroits qui m’ont autant impressionné. Il y a aussi toutes sortes d’espaces culturels, des galeries contemporaines, des librairies spécialisées, des cinémas de répertoire, des salles de concert, etc. Il y a des théâtres et des salles de cinéma dans tous les quartiers. Broadway est un must, notamment pour les comédies musicales.

Vraiment, c’est difficile de s’ennuyer !

la vie à new york city

Activités autour de New York

Il y a des villes très intéressantes à distance raisonnable : Boston, Philadelphie, Washington DC, par exemple. J’ai aussi apprécié les petites villes sur la côte. Il y a aussi plusieurs possibilités d’activités dans la nature, ski, randonnée, camping, etc. Bien sûr, c’est l’Amérique du Nord, donc les distances sont plus longues qu’en Europe. Des belles occasions de road trip !

Développement et infrastructures de NYC

Il peut être difficile de trouver du travail ou même simplement d’obtenir les papiers d’immigration. J’ai eu la chance d’être envoyé par une compagnie française qui avait une division sur place, donc le processus a été facilité, mais ce n’est pas toujours ainsi.

Les transports

Le coût des stationnements et des péages aux entrées de la ville explique que plus de la moitié des New-Yorkais délaissent la voiture. D’autant plus que les transports en commun sont très efficaces.

Le métro reste le moyen de transport le plus utilisé. Il permet de se rendre n’importe où et rapidement. Les lignes fonctionnent 24h/24 et 7j/7. La Metro Card est aussi valable pour prendre le bus, qui complète bien le réseau de transport.

Facilement reconnaissables à leur couleur jaune, les taxis new-yorkais sont très utilisés. Pour en arrêter un, il suffit de lever le bras quand on est dans la rue, comme dans un film !

J’ai aussi beaucoup aimé les vélos proposés en libre-service par Citi Bike.

Le système de santé américain

Les frais de santé sont très élevés aux États-Unis. À ce qu’on m’a dit, une consultation médicale à New York peut coûter jusqu’à 5 fois plus cher qu’en France. Même les médicaments sont hors de prix. L’assurance-maladie est donc indispensable. Parfois, c’est l’employeur qui s’en occupe, mais habituellement, les gens contractent leur propre police d’assurance. Il faut ensuite choisir son médecin traitant. Ce dernier peut être imposé par la compagnie d’assurance. C’est assez compliqué.

Les habitations

Le parc immobilier de New York est connu pour être plutôt vétuste et les logements mal isolés. Le bruit et le froid entrent facilement. Les cuisines sont habituellement bien équipées, alors que dans beaucoup d’anciens bâtiments, la machine à laver le linge et le sèche-linge sont installés dans une salle commune à tout le bâtiment.

Coût de la vie

La vie à New York revient cher, jugez plutôt :

  • une place de cinéma : 15$
  • un abonnement mensuel au fitness : de 50 à 125$
  • un ticket de bus ou de métro : 2,75$

Le logement

Le prix moyen d’une location est assez cher. À Manhattan, le loyer mensuel moyen oscille entre 2550 $ (Lower East Side) et 4210 $ (Tribeca). À Brooklyn, comptez entre 1200 $ (Brownsville) et 4075 $ (Dumbo). Dans le Bronx, on trouve de belles opportunités, d’autant plus que cet arrondissement a été profondément rénové. Beaucoup de New-Yorkais vivent en banlieue. Le prix des logements est plus abordable.

La nourriture (le coût)

Le prix de la nourriture est généralement plus économique qu’en France. La nourriture de rue est abordable, quoique pas toujours très bonne pour la santé.

Les prix affichés sur les menus n’incluent pas les pourboires, qui se situent entre 15 et 20 %.

Quelques produits de la vie courante :

  • une bière de 33cl : de 6 à 8$
  • un kilo de … pommes : 5,80$
  • un paquet de cigarettes : 13$ !
  • 12 oeufs : 3,5 à 4$

Connexion internet et télévision

Il existe des forfaits câble TV, téléphone fixe et internet pour moins de 50 $ par mois. Comptez le double pour un forfait avec fibre optique. Beaucoup de New-Yorkais sont inscrits chez un fournisseur de films et de séries en streaming comme Netfix (8 $ par mois).

Vivre à NYC : les relations humaines

Langue et communication

L’anglais est vraiment essentiel, bien sûr. Si l’on veut apprendre/pratiquer une autre langue, il y a beaucoup de possibilités vu que la ville est très multiculturelle. À l’exception des Américains issus de l’immigration et des latinos, les gens ne parlent presque que l’anglais.

Accueil et relations humaines

New York est une ville immense et impersonnelle, donc ce n’est pas dans le métro ou dans un parc que j’ai pu aborder des gens ! Mais dans un milieu de travail, ou dans une association où l’on fait du volontariat par exemple, on entre en contact facilement et c’est très sympathique. Les Américains sont chaleureux. Ils sont souvent assez curieux et ouverts, donc c’est facile de socialiser.

Vivre à New-York : l’environnement

Beauté de la ville / Promenade

New York est une ville effervescente. Le béton et la nature y vivent dans un équilibre étonnant.. C’est ultra urbain, les gratte-ciel et les ponts de NYC sont incomparables. En même temps, on est face à l’océan Atlantique et il y a plusieurs immenses parcs, dont le Battery Park sur le bord de l’Hudson River. C’est une ville de contraste, ce que j’ai adoré.

partir vivre a new-york
Un exemple typique de rue new-yorkaise

La pollution

Avec ses 22 millions d’habitants, la métropole de New York est confrontée à de sérieux problèmes de pollution. La pollution sonore et la pollution visuelle atteignent des niveaux considérables. Le trafic, le tapage en général peuvent être dérangeants et il y a énormément de véhicules qui polluent. On est loin de l’air frais de la montagne.

Sécurité

Je n’ai pas vécu de mauvaises expériences. Bien sûr, j’ai entendu des témoignages moins roses. Ça reste une ville immense et il y a des poches de petite criminalité. Je dirais qu’il faut rester vigilant.

Note sur l’expérience de partir vivre à New York

Climat : 15/20

Ça dépend des goûts ! Je n’ai pas peur du froid et j’adore la neige et les feuilles d’automne… mais ce n’est pas une plage paradisiaque.

Activités : 19/20

Les possibilités sont extraordinaires. On peut TOUT faire.

Développement : 14/20

Le coût de la vie est très élevé, l’accès à la santé complexe. Cependant, les transports en commun sont très efficaces.

Relations humaines : 15/20

Les Américains sympathiques et plein de rencontres.

Environnement : 18/20

Une ville très intéressante, agréable d’y marcher. Toujours quelque chose à voir, un parc où s’arrêter pour un café.

Notre finale de la vie à NYC (addition des notes précédentes) : 81/100

Vivre à New York est une expérience plus grande que nature. Je m’estime très chanceux d’avoir vécu ça. C’est une ville parfaite pour sortir et courir les activités culturelles.

Les points faibles sont le coût de la vie et la pollution.

A propos de Laurent Villeneuve (qui a gentiment accepté de partager son expérience de vie à NY) :

Originaire du Sud de la France, j’ai beaucoup voyagé en Europe et en Amérique latine. C’est pourtant pour les grands espaces et les villes tentaculaires nord-américaines que j’ai eu un coup de cœur. Après un long voyage au Canada et aux États-Unis, j’ai décidé de m’y installer pour de bon. Maintenant, c’est tous les jours que je découvre quelque chose de nouveau ou d’étonnant !

Website

Commentaires

PAS DE COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

CommentLuv badge