Tu souhaites partir vivre en Bolivie, et pourquoi pas vivre à La Paz? Y faire une expatriation ou des études? Tu te demandes à quoi ressemble la ville et ce qu’on peut y faire?

Voici mon retour d’expérience de vie à La Paz (dans le quartier historique et Sopocachi) et un descriptif de la qualité de vie grâce à l’indicateur CADRE (Climat, Activités, Développement, Relations humaines, Environnement).

En un mot, vivre en Bolivie à La Paz n’est pas envisageable pour moi, même si certaines choses m’ont surpris positivement. Je ne me vois pas retenter l’expérience, à cause du froid, entre autres…

Présentation de La Paz : vraie capitale de Bolivie?

La Paz (1,6 millions d’habitants) n’est pas la ville de Bolivie la plus peuplée (Santa Cruz, la nouvelle capitale économique en Amazonie, la surpasse). Elle n’est pas non plus la capitale constitutionnelle de la Bolivie, ce rôle étant dévolu à Sucre.

Alors? Pourquoi La Paz est tout de même la ville la plus connue de Bolivie…? C’est parce qu’elle est le siège du gouvernement, et donc capitale administrative. Et ancienne capitale économique aussi.

Elle possède l’aéroport international le plus élevé du monde (4000m!) et a une altitude moyenne de 3660m, ce qui en fait la capitale (administrative) la plus élevée du monde.

Climat à La Paz

Température

Bon…il fait souvent froid à La Paz… Même si en journée, les températures peuvent être agréables (autour de 15/20 °C), dès qu’il n’y a plus de soleil, ça caille.

Cela est dû à la haute altitude de la ville : elle s’étale de 3500m à 4000m! (elle est très en pente, dans une cuvette en fait)

Comme on n’est pas très loin de l’équateur, la variation saisonnière de températures n’est pas importante, pas de saison chaude et de saison froide : autour de 5 °C le matin, autour de 15/20°C l’après-midi, toute l’année.

Ensoleillement

Par contre, il y a clairement une saison des pluies et une saison sèche. Il ne pleut pratiquement pas en mai, juin, juillet et août. Les mois de décembre, janvier, février sont les plus arrosés avec 100 mm de précipitations par mois (ce qui n’est pas extrême).

Pour vous donner une référence, à Paris il pleut entre 50 et 60mm par mois toute l’année.

Activités

Activités gastronomiques, sportives, loisirs

Pratique de sports

Bon, pour le sport, il y a deux contraintes :

1. Les infrastructures sont peu présentes, et il n’y a pas de parc vraiment agréable dans le centre ville,

2. L’altitude refroidit violemment les ardeurs : même en montant les rues, on est essoufflé au début…(début veut dire les quelques premières semaines de séjour)

Pour info, il y a deux types d’acclimatation à la haute altitude :

1. Il y a la première acclimatation d’urgence, qui prend quelques jours, et  permet de dissiper éventuellement les symptômes gênants (mal de tête, faiblesse extrême, alitement), mais ceux-ci n’apparaissent pas systématiquement (c’est même plutôt rare, statistiquement),

2. Il y a la seconde phase de fonds, qui dure plusieurs mois : faire un effort et se sentir en altitude comme on se sent en plaine. Il m’a fallu deux mois de vie à plus de 3000 mètres pour pouvoir faire un footing et retrouver des performances sportives équivalentes à celles que j’avais normalement!!

Vie nocturne

C’est très sympathique dans le quartier de Sopocachi, avec quelques bars valant le détour (notamment le Diesel Nacional). Mais il n’y a du monde que le week-end, c’est très calme en semaine.

Les meilleurs bars à La Paz :

le jour : Cafe del Mundo, calle Sagarnaga #314, ambiance voyageur du monde (photos de plein de lieux insolites), carte délicieuse pour prendre un café / pâtisserie ou un déjeuner, petits canapés confortables, j’y venais souvent pour écrire.

la nuit : le Diesel Nacional : bar complètement loufoque, ambiance industrielle avec chalumeau, bouche d’aération, moteur d’avion… (voir les photos dans mon article touristique sur La Paz)

Côté gastronomie :

Ne manque pas le mercado Lanza (plaza Mayor, juste en face de l’église San Francisco) pour boire un bon jus de fruits frais à tout moment de la journée (pour moins d’1€!), manger une énorme salade de fruits et goûter aux plats typiques boliviens (pas très raffinés, mais corrects). J’y venais tous les matins pour le petit déjeuner.

Pour les restaurants, il y a pas mal de choix (du restaurant bio et veggie aux traditionnelles pizzerias). Quelques bonnes surprises qu’on découvre en se baladant dans les petites rues, il faut vraiment explorer !

A Sopocachi, on peut s’offrir une excellente cuisine française (le steack de lama remplace le boeuf 😉 pour pas cher (5€) à La Comédie Française ou La Guinguette.

Ou manger la fondue suisse la plus haute du monde ! (resto Swissfondue)

Petit détail qui fait plaisir : tu ne trouveras pas un seul Mac Donald’s en Bolivie (il y en a eu deux mais ils ont fermé, faute de succès)

Que faire autour La Paz pour le week-end

C’est top si tu aimes la montagne, les randonnées et les ascensions (mais sans le ski!). Comme j’ai déjà décrit longuement les activités autour de La Paz dans l’article Que faire à La Paz?, je te laisse le lire.

Développement en Bolivie

Transport : bus et téléphérique urbain

Le transport se fait essentiellement par bus. Sur les artères principales, les « Puma Katari » (bus modernes) servent des arrêts fixes. Sinon ailleurs, ce sont les « micro bus », boites de sardines qui s’arrêtent à la demande.

Un téléphérique urbain moderne et efficace peut t’emmener sur les hauts de la ville pour admirer une vue qui vaut le détour.

Coût de la vie à La Paz

Le coût de la vie est vraiment très bas à La Paz, le plus bas d’Amérique du Sud. Pour la nourriture (plats locaux et jus de fruits frais) c’est deux fois moins cher qu’au Pérou par exemple! (qui n’est déjà pas très cher).

Quelques exemples de prix de la vie quotidienne, ramenés en euros :

  • Un ticket de bus : 0,42€
  • Une course courte en taxi : 1€
  • Une bière locale coûte 1,2€ la pinte
  • Un ticket de cinéma : 5€
  • 1 kg de bananes : 1€
  • Un repas au marché : 3€

Tu peux te loger dans un 2 pièces dans le centre pour environ 230€/mois! A l’achat, le m2 coûte moins de 1000€.

Le salaire moyen à La Paz est de 320 €/mois.

Santé

C’est un point faible. Et même si les hôpitaux publics ne sont pas chers, il vaut mieux avoir une bonne assurance santé pour pouvoir aller dans les cliniques privées. Voici des renseignements sur les formalités à faire avant de partir :

Connexion internet

Situation fin 2014 pas bonne du tout. C’est assez lent, et aléatoire avec des coupures. Vraiment pas l’idéal si tu souhaites travailler via internet. Ce n’est pas impossible, mais c’est plus laborieux qu’ailleurs. Bien-sûr, cela va évoluer positivement avec le temps…

De plus, le prix est assez élevé : 67€/mois pour un abonnement.

Niveau des habitations

Les logements ne sont pas très bien isolés ou pourvus en chauffage, de ce fait il fait froid même à l’intérieur.

Vivre en Bolivie : relations humaines et influence andine

Langue espagnole de Bolivie

Les Boliviens parlent un espagnol facilement compréhensible et parlent plutôt lentement. Le jour et la nuit par rapport à Santiago du Chili par exemple ! (où le dialecte local est difficilement compréhensible)

Accueil / lien social

Culture andine, des montagnes, il fait froid, la vie est plutôt rude, et ça se ressent dans la chaleur humaine.

Ce n’est pas très facile d’avoir des contacts avec les locaux.

Je te conseille vraiment de participer aux événements Couchsurfing : tu y rencontreras des jeunes qui sont ouverts et souhaitent rencontrer des étrangers, et même souvent qui ont fait leurs études en Europe. Pas mal de francophones parmi eux.

Vivre en Bolivie à La Paz : l’environnement

Beauté de la ville, promenades

Une grande zone (Alonzo de Mendoza, Iglesia San Francisco et ses ruelles, plaza Murillo) dans le centre historique (qui est aussi le quartier touristique) est assez agréable : beaux bâtiments espagnols, rues pavées (certaines piétonnes).

J’y flânais souvent…mais la pollution relativement importante et l’absence de grands espaces verts rendent la promenade…mitigée.

Depuis ce quartier, il y a l’Avenida 16 de Julio (sorte de Champs-Elysées de La Paz) avec sa promenade centrale bordée d’arbres, pour rejoindre Sopocachi qui est un quartier résidentiel, d’un style moderne, pas très esthétique, mais quand même agréable.

Dans le reste de la ville, ce sont des maisons de briques rouges à perte de vue dans un dédale de rues sans intérêt.

Le Nevado Illimani (6462m) en toile de fonds de cette cité tentaculaire (plein de petites maisons, très étalées) ajoute quand même un charme…naturel.

Pollution à La Paz

Ce n’est pas l’horreur de certaines villes d’Asie (Teheran, Oulan Bator, Pekin), car il y a une restriction de circulation basée sur les numéros d’immatriculation (circulation alternée).

Mais combien de fois j’ai détesté respirer les fumées noires lâchées en montée par des mini-bus aux normes de pollution obsolètes

Sécurité variable suivant les quartiers

Des quartiers sont clairement à éviter : El Alto par exemple. Même en plein jour il y a des pickpockets. Rester dans le centre (autour de la plaza Mayor, Murillo, Sopocachi) ne pose par contre aucun problème de sécurité.

Le soir, s’assurer que le taxi possède bien un numéro d’accréditation, ne monte dans n’importe quel taxi! Les Boliviens eux-mêmes prennent en photo la plaque d’immatriculation des taxis dans lequels ils montent et l’envoient à un ami.

Vivre en Bolivie à La Paz : note finale sur 100

vivre à la paz

Si tu souhaites partir vivre en Bolivie et que tu as le choix, ce n’est pas forcément la ville de ce pays que je te recommande le plus. Regarde plutôt du côté de Sucre, plus agréable…

Si tu es étudiant pour un échange universitaire, et que tu aimes les sports orientés aventure et sensation, ça peut être sympa : vivre dans Sopocachi pour sa vie nocturne et son confort, et partir le week-end faire de grandes randonnées (chemin des Incas…), des ascensions de sommets, ou du VTT de montagne.

Climat : 5/20

Rien de très attrayant, froid, mais pas de neige (et donc pas de sport de neige)

Activités : 11/20

Quelques musées et sorties nocturnes sympas, et des activités sportives alentours (mais qui ne sont pas accessibles à tout le monde à cause de l’altitude, il faut être en forme!)

Développement : 7/20

Tout est très moyen, en-dessous de la moyenne même.

Relations humaines : 8/20

Rien d’extraordinaire, j’ai connu bien mieux.

Environnement : 8/20

La ville n’est pas moche, mais c’est un peu trop pollué.

Note finale sur la vie à La Paz : 39/100

La note, subjective, porte sur le fait de vivre à La Paz. Pas sur l’intérêt de visiter La Paz. Ce n’est pas une note touristique mais une note sur la qualité de vie à La Paz telle que je l’ai ressentie.

Quelle image as-tu de La Paz et de la Bolivie? Penses-tu que tu aimerais partir vivre en Bolivie?

Commentaires

1 commentaire

  1. « Des quartiers sont clairement à éviter : El Alto par exemple »
    Je comprends mieux que vous n’ayez pas apprécier La Paz si vous vous êtes contenté des quartiers accomodés. Oui il faut être sur ses gardes à El Alto mais c’est l’endroit à ne pas rater quand on visite La Paz… Il faut au moins voir le marché et les combats de cholitas pour avoir un appercu des cultures populaires et indigènes boliviennes….
    Pas non plus de mot sur la Vallée de la Lune ou sur le Marché des Sorcières, dommage

Laisser un commentaire

CommentLuv badge