Novembre 2016 – Une fine pluie de 8 degrés Celsius brouille le champ de vision des habitants de Paris, Bruxelles, Genève. Dès que leur maigre temps libre leur permet, ceux-ci se précipitent sur un paquet de chips ou une crème glacée pour ne pas déprimer. Ils reposent leur cerveau saturé par le travail devant une série TV, un jeu vidéo, ou pire une émission de TF1. Les calories s’accumulent au même rythme que les neurones disparaissent

Scenario alternatif…

Une eau de mer à 29 degrés ne vous brouille pas la vue car vous avez un bon masque de plongée. Dès que vous revenez de votre baignade, vous vous précipitez sur un jus de fruit frais et vous replongez avec enthousiasme dans un livre de formation passionnant qui vous apprend plein de nouvelles choses …

Vous avez décidé de passer une partie de l’automne sur l’île d’Apo, dans la mer des Visayas, au milieu du Pacifique. Une île dédiée au repos, à la baignade dans une eau turquoise, et à la dégustation de produits frais locaux (poissons, fruits, etc).

Sans vous en rendre compte, vous allez faire une cure de santé et tendre vers une silhouette en accord avec votre métabolisme naturel (et donc perdre du poids si vous en avez besoin). Voici pourquoi.

Comment perdre 5 kilos : quand il fait 30 degrés…

  • Vous buvez beaucoup plus d’eau. Le cycle naturel de passage de l’eau dans votre corps est bien plus rapide, ce qui permet d’éliminer les toxines et autres résidus métaboliques plus rapidement.
  • Quand vous avez envie de boire du sucré, vous allez certainement prendre un jus de fruit frais plutôt qu’un soda. Ce qui va vous apporter un cocktail de vitamines et moins de sucres, et sera bien meilleur au goût (enfin, avis personnel).
  • Vous avez tout naturellement moins d’appétit. Le corps n’a pas besoin d’accumuler de calories pour lutter contre le froid, et il vous envoie moins de signaux de faim.
  • Vous avez envie de vous baigner souvent : il fait chaud et l’eau est tellement tentante ! Vous dépensez de l’énergie par l’activité physique des mouvements sous l’eau et la déperdition de chaleur (même dans une eau à 30 degrés). De plus, les fonds marins sont souvent de toute beauté, vous allez y passer un certain temps (utilisez un masque et un tuba) et vous dépenser sans vous en rendre compte…(ce n’est pas comme faire des longueurs en piscine et compter les carreaux de mosaïque)

eau-transparente

Santé et perte de poids sous les tropiques…

  • Les produits sont frais et non congelés. Pas ou peu d’industries agro-alimentaires. Les légumes (ne serait-ce que que les pommes de terre!) ont une bonne saveur. Je vous déconseille la viande (ou alors soyez attentifs aux conditions de conservation). Les poissons, crustacés, poulets, c’est ok car la taille est petite et ils sont donc consommés tout de suite.
  • Ce que vous mangez est « bio ». Plus le niveau de vie du pays est faible, moins les paysans locaux ont les moyens d’acheter pesticides et herbicides… Mais la nature est généreuse et tout pousse très bien.
  • Vous mangerez probablement moins de sucreries. Tout simplement parce qu’elles sont moins bonnes (avis personnel). Et la gastronomie locale n’a parfois pas la culture du dessert. Moi qui suis un grand fan de chocolat, hé bien je n’en trouve souvent pas. Et sur place je préfère les fruits aux biscuits locaux.
  • Les fruits…parlons-en. Ils sont très savoureux car mûris sur place. En Europe, même les fruits indigènes (fraises, cerises) sont souvent élevés en serre, et cueillis avant la fin de la maturation pour être transportés dans de bonnes conditions. Et ne parlons même pas des bananes qui sont cueillies complètement vertes…
  • Globalement, vous mangerez plus sain car les produits sont moins transformés (on a un peu oublié ce que sont les jus de fruits frais en Occident par exemple…)
banane-verte
Bananes vertes

Pour toutes ces raisons, perdre 5 kilos (alors même que je n’en ai pas vraiment besoin) a été une surprise lors de mon voyage en Asie du Sud-Est. Alors voilà, avant de payer pour une méthode de régime à l’efficacité douteuse et même parfois controversée sur sa dangerosité (cf la méthode Dukan et son régime surprotéiné), envisagez un séjour dans un centre de minceur naturel à l’autre bout du monde…;-)

Commentaires

2 COMMENTAIRES

  1. Bonjour !

    Je confirme, d’expérience ! Et 5 kilos, ce n’est qu’un minimum. J’ai moi-même perdu une quinzaine de kilos en cumulant mes 9 mois de voyage entre 2014 et 2015, sans effort et en me régalant. Je reconnais que devenir végétarien au bout de 6 mois, ça a été le coup de pouce décisif !

    Merci pour cet article en faveur d’une alimentation saine, même – voire surtout – en voyage !

Laisser un commentaire

CommentLuv badge