J’avais précédemment parlé des raisons pour voyager en couple. En Bolivie, j’ai rencontré Charleine (26 ans) et Jérémy (24 ans) qui représentent un exemple de voyage réussi d’un couple épanoui. Essayons de décrypter leurs petits secrets de réussite au travers d’un entretien avec eux.

Nous aborderons trois sujets principaux :

1. Quel type de voyage ils réalisent et pourquoi

2 . La gestion de la relation de couple en voyage

3. Leurs astuces de réussite et précieux retours d’expérience

Je les ai rencontrés lors de la descente de la route de la mort en VTT près de La Paz, en Bolivie. Nous avons ensuite parcouru un bout de chemin ensemble. Ils en étaient à leur 10e mois de voyage sur un total d’une vingtaine… Point de départ : Mexique. Puis traversée de toute l’Amérique centrale et du Sud pour terminer en Asie.

Quel type de voyage et pourquoi

Comment vous est venue l’idée de ce long voyage ? Une idée de l’un qui a suivi l’autre ou un vrai projet commun? Quel est le but principal de ce voyage?

Charleine a depuis longtemps cette envie de voyage. Après un volontariat au Mexique, elle a envie de concrétiser l’idée, mais ne veut pas le faire toute seule.

N’ayant jamais pu organiser cela avec des copines, elle rencontre un jour Jérémy, qui, militaire naturellement attiré par l’aventure, l’encourage, et ne renouvelle finalement pas son contrat de l’armée pour l’accompagner.

Quel est le but principal de ce voyage?

  • Les découvertes : autres cultures, paysages, cuisines du monde.
  • Les rencontres de locaux et de leur façon de vivre via le couchsurfing et le volontariat.
  • L’apprentissage de nouveaux savoir-faire (agricoles, culinaires, artisanaux) via le volontariat.

Quelle est votre façon de voyager? (type de logement, activités principales)

Logement en couchsurfing et petits hôtels (à deux, un petit hôtel revient moins cher que les auberges de jeunesse)

Activités :

  • culturelles : sites archéologiques, églises, monastères, musées.
  • sportives : randonnée essentiellement (dont ascension de volcans au Panama, au Guatemala, en Bolivie). Au cours de notre voyage, nous avons eu l’opportunité de nous initier avec bonheur au rafting, à la spéléologie, au surf, et au parapente.
  • volontariat : fermes, orphelinats, pensions

A propos du volontariat / travail dans une communauté, que cela apporte-t-il selon vous par rapport à un voyage itinérant classique?

Cela apporte énormément de petits plus comme :

  • rencontrer davantage les locaux, s’en faire des amis et découvrir comment ils vivent en prenant le temps de s’imprégner de la vie locale.
  • apprendre des petites techniques (agricoles, culinaires, etc), par exemple, plumer une poule ou fabriquer du chocolat.
  • perfectionner une langue (l’espagnol ici) en la pratiquant beaucoup avec des locaux.

En bref, c’est un autre rythme de voyage…

Un autre effet secondaire positif du volontariat est que cela donne un peu d’air au couple pendant des périodes de quelques jours au cours du voyage : les occupations (travail dans un orphelinat ou dans une ferme) permettent de ne pas être 24h/24 ensemble comme c’est le cas habituellement en voyage itinérant.

Enfin, participer à un tel projet permet de faire des rencontres en voyage, ce qui est un peu moins évident en couple que lorsqu’on voyage seul.

A ce propos, quelle est votre conception du couple en voyage? Un peu d’indépendance (chacun peut faire de temps en temps une activité sans l’autre) ou vous faîtes tout ensemble?

Sur le principe, définitivement un peu d’indépendance. Par exemple, Charleine était intéressée par Nazca, mais pas Jérémy qui est resté au volontariat pendant qu’elle allait admirer les célèbres lignes tracées dans le sol et formant des figures géométriques ou anthropomorphiques)

En pratique cependant, comme nous avons les mêmes goûts globalement, nous faisons quasiment tout ensemble.

Relation de couple en voyage

Diriez-vous que vous connaissez mieux votre partenaire après ce voyage et pourquoi?

Oui, nous connaissons mieux notamment les limites de l’autre (par exemple par rapport à la fatigue), et donc sa personnalité.

Nous avons appris à nous adapter à l’autre pour nous disputer moins, nous savons ce qu’il faut faire pour éviter le conflit… Bon, c’est un savoir théorique mais difficile à mettre en pratique!! »

Cela a-t-il renforcé votre couple?

Définitivement. Cette aventure nous a énormément liés.

Charleine : « Je ne me vois pas avec quelqu’un d’autre que Jérémy, nous avons désormais une telle histoire commune! »

Quels sont vos principaux points de dispute ? Comment vous les gérez?

Nous essayons de régler les sujets de dispute par le compromis en prenant une décision commune, pour ne pas ressasser le problème pendant tout le voyage. Exemples :

La gestion du budget est le principal point de tension.

Jérémy veut faire davantage d’activités qui coûtent cher (tatouages, ascensions de sommets)

Il veut notamment faire l’ascension d’un grand sommet (plus de 6500m) sur 15 jours. La question débattue à de nombreuses reprises est donc : à quel endroit, à quel prix, que fait Charleine pendant ce temps?

Décision commune : il va le faire sur ses propres fonds, seul, à la fin du voyage, au Népal, quand Charleine sera rentrée.

La quantité d’argent liquide à transporter avec nous est un autre problème.

Jérémy veut retirer beaucoup d’argent liquide, notamment avant l’Argentine où le marché noir de l’échange de devises est roi (à un taux double du taux officiel !), mais Charleine ne se sent pas rassurée de transporter autant de cash (dans les 2000 euros tout de même)

Décision commune : s’ils se font voler, c’est Jérémy qui rembourse.

Quelle nouvelle qualité de votre partenaire avez-vous découverte au cours de ce voyage?

Charleine : « Il est très fort au niveau sportif, cela m’a impressionné. Il a notamment une grande force morale, et une capacité à toujours aller de l’avant. »

Jérémy : « J’ai découvert qu’elle peut être complètement autonome, et a une grande capacité de régler des situations délicates d’organisation en allant vers les autres. »

Quel nouveau défaut…?

Charleine : « Il est orgueilleux, il se la pète et se prend pour la référence. »

Jérémy : « Elle s’énerve trop rapidement face à un obstacle ou un comportement humain décevant. Elle est impatiente, impulsive et fonceuse. Elle se prend tout problème en pleine face, tout lui tient à coeur. Un manque certain de détachement

Quels sont vos petits trucs plaisir (hors sexe 😉 que vous partagez pour tenir le coup dans les moments difficiles?

Si un coup de blues apparaît, nous bougeons et nous repartons vers un nouvel endroit, promesse de nouvelles découvertes et sensations. Notre truc, c’est le mouvement.

Votre plus beau souvenir / moment fort (du point de vue humain et sentimental) au cours de ce voyage?

Jérémy : « Lors de l’ascension du sommet de Penas (5500m), près du lac Titicaca, en Bolivie. C’était vraiment très dur (pente, froid). J’ai pensé à plusieurs reprises qu’elle n’allait pas arriver en haut, mais elle l’a fait. J’étais vraiment très fier d’elle. »

Charleine : « La totalité du voyage! Aussi le fait qu’il soit toujours gentil et agréable dans les rapports avec les autres. A ces moments, je suis fier qu’il soit mon copain. »

Votre moment le plus difficile?

En Equateur, nous nous sommes séparés pendant une semaine.

La raison : lors d’une soirée un peu trop alcoolisée, nous nous sommes presque battus! Un autre couple était présent et a eu la même histoire. C’était un peu les filles d’un côté et les garçons de l’autre… Après cet épisode de violence, il fallait qu’on prenne nos distances.

Conseils aux voyageurs en couple

Conseilleriez-vous à nos lecteurs de partir en couple et pourquoi? Quels sont les avantages de partir en couple plutôt que seul / en groupe selon vous?

Les avantages de voyager en couple :

  • cela a plus d’impact sur le futur : nous construisons l’histoire de notre couple, et nous nous disons aussi que nos enfants seront fiers de nous, et que nous aurons plein d’histoires à leur raconter.
  • la possibilité de se soutenir en se câlinant

Réflexion de Charleine : « Si je voyage avec une copine, mon copain me manque, et donc je ne peux totalement profiter du moment présent. Alors que si je voyage avec mon copain, je ne ressens pas le même manque envers d’autres personnes et je peux donc profiter à fond car nous sommes ensemble. »

Autre avantage au niveau financier : les chambres d’hôtel sont presque toujours…pour deux personnes.

Après votre expérience réussie, pouvez-vous donner 2 ou 3 ingrédients de réussite de voyage en couple à nos lecteurs?

  • S’aménager de temps en temps 2 ou 3 jours pour prendre l’air et se « décoller » l’un de l’autre.
  • Avoir une bonne répartition des tâches logistiques : par exemple, l’un organise le logement, l’autre gère l’argent, etc.
  • La communication est primordiale : en voyage, il y a énormément de décisions à prendre (choix d’itinéraires, d’activités, de logement, etc) C’est important de toujours discuter et de savoir argumenter. Corollaire : être à l’écoute des arguments de l’autre.
  • Se mettre d’accord en amont sur la même vision du voyage et la même façon de voyager. Par exemple, si l’un des deux aime essentiellement se dorer sur la plage, et l’autre veut toujours crapahuter, faire des activités, ça ne pourra pas fonctionner.
  • En cas de dispute, tout de suite régler le problème, en parler. Ne pas se faire la gueule et savoir passer vite à autre chose. Sinon, cela peut gâcher le voyage.
jeremy-et-charleine
Jérémy et Charleine au salar d’Uyuni

Et vous, couple voyageur? Etes-vous d’accord avec ces caractéristiques du voyage en couple? Et quels autres conseils pourriez-vous donner?

Si vous n’avez pas encore franchi le pas, cela vous donne-t-il envie de partir en couple?

Commentaires

PAS DE COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

CommentLuv badge