Boracay, aux Philippines, a été élue meilleure île du monde en 2012 par la magazine de voyage Travel + Leisure.

Et franchement, je trouve que c’est mérité. L’île possède un mélange unique de plage paradisiaque (même si ce n’est peut-être pas la plus belle plage du monde, c’est en tout cas une des plus belles plages que j’ai vues) et d’activités festives qui font que l’on ne s’ennuie jamais. Si l’on ajoute à cela l’inégalable accueil et chaleur humaine du peuple philippin…

Attention, meilleure île ne veut pas dire plus belle île (il y a pleins d’îles paradisiaques dans le monde qui pourraient se targuer d’être la plus belle île!) Même si Boracay est très jolie, ce sont également les activités et l’atmosphère qui comptent!

Je vais vous décrire les ingrédients et les petits détails subtils qui font de Boracay la meilleure île du monde, bien loin devant Bali ou Phuket selon moi.

Prêt à passer des vacances de rêve à Boracay? Suivez le guide…

La plus belle plage du monde

En fait, il y en a plusieurs… Et oui, les plages de Boracay sont parmi les plus belles du monde.

White Beach

Il y a tout d’abord la plage principale, White Beach, celle qui s’étale sur plus de 3 kilomètres sur la côte Ouest de l’île, et qui ébahit instantanément lorsqu’on commence à s’y promener… C’est celle que vous voyez sur la plupart des cartes postales de Boracay :

meilleure ile du monde

Elle possède une atmosphère incroyable et unique qui ne réside pas seulement dans la blancheur de son sable ou la couleur et la température de son eau.

Certes, White beach est réputée pour son sable aussi fin que la cocaïne, et les 50 nuances de bleus de ses eaux tropicales. Mais c’est bien plus que cela qui fait son charme… Ce sont les ingrédients ci-dessous qui en font la meilleure plage du monde à mon avis :

  • Sa promenade pédestre, exempte de voiture et de motos, et ombragée par une disposition erratique de cocotiers : on ne se lasse jamais de parcourir ce chemin de sable du sud au nord et du nord au sud, de jour comme de nuit, en admirant l’océan d’un côté et en choisissant des activités de l’autre.
  • Car cette promenade est bordée par les nombreuses activités qu’offre Boracay : les restaurants, hôtels, cafés, clubs de plongée, agences de bateaux, etc… Vous pouvez ainsi par exemple siroter un cocktail tranquillement les pieds dans le sable tout en admirant un flamboyant coucher de soleil magnifié par les voiliers qui sillonnent l’océan…

C’est ce mélange unique de goût de paradis et de dynamisme permanent qui rend White Beach particulièrement addictif. Sans vous rendre compte du temps qui passe et des kilomètres parcourus, vous allez déambuler longuement entre mer, ombre des cocotiers, et pauses dans des restaurants et cafés…

White Beach, ce n’est pas un paradis purement sauvage, mais un paradis naturel désormais moderne et animé, ce qui le rend encore plus attractif selon moi, car l’ennui peut vite venir sur une plage immaculée (je sais, cela fait un peu “voyageur blasé” de dire cela, mais c’est le cas croyez-moi)

Les autres plages de Boracay

Diniwid Beach

En prolongement de White Beach, vers le nord, se trouve Diniwid Beach, un peu plus calme. Sur Diniwid, davantage d’hôtels haut de gamme font face à la mer, et il n’y a pas de chemin de promenade à proprement parler : les hôtels et restaurants (et leur jardins) donnent directement sur la large plage, et pas de cocotiers pour offrir une protection ombragée bienvenue. La plage se termine par une avancée rocheuse qui bloque la progression plus au nord.

Sur la photo en couverture de cette article, je me trouve sur Diniwid Beach.

puka beachPuka Beach

Encore un peu plus au nord, mais accessible uniquement en transport (organisé) en faisant un petit détour par la route ou la mer, se trouve Puka Beach, beaucoup beaucoup plus calme, pas de constructions. Les vagues sont ici présentes, le sable un peu moins fin. Il y règne une atmosphère un peu bobo avec une petite allée d’artisans vendant leurs créations faites de coquillages et de bois.

Ilig Iligan Beach

Alors là, c’est complètement vierge. Il n’y a rien. Cette plage du nord ouest est accessible uniquement par véhicule privé (en pratique, si vous louez des scooters par exemple).

Bulabog Beach

On change complètement d’ambiance avec Bulabog Beach, sur la face Est de la pourtant petite île de Boracay. En effet, Bulabog Beach est balayée par un vent permanent, ce qui en fait le repère des kite surfeurs (on en parlera un peu plus loin). C’est assez étonnant ce changement de conditions climatiques pour une île aussi petite! (en gros 5 kms de long pour 1 km de large).

Le plan d’eau en face de Bulabog est rempli de kite surfs toute la journée. Et le bord de plage est plutôt du style “branché sportif” avec quelques bars typiques des ambiances sports de glisse (musique reggae, etc).

Que faire à Boracay? L’île déborde d’activités !

Plongée à Boracay

Pas exceptionnelle, mais quand même très sympathique, la plongée à Boracay offre une quinzaine de sites. Une épave de bateau et une épave d’avion (artificiellement coulées) viennent compléter le tableau.

C’est un endroit idéal pour débuter car il y a pas mal de sites adéquats pour cela et les courants et profondeurs sont faibles.

Par contre, il faut oublier le masque et tuba depuis la côte, l’eau n’étant pas limpide au bord de la plage. Si vous ne plongez pas en bouteille mais souhaitez quand même observer les petits poissons, il est possible de le faire depuis un bateau un peu plus au large.

Les différentes croisières en bateau

Justement, différents types de bateaux peuvent vous emmener au large (jamais trop loin) :

  • des petits voiliers (appelés bangkas) au coucher du soleil

  • un plus gros bateau branché avec musique, toboggan pour se jeter dans l’eau, open bar (coucher du soleil également)

  • des bateaux peuvent vous emmener à la journée faire le tour des plages / îles alentours (Puka Beach, Laurel Island, Crocodile Island) ou encore une petite excursion sur la plus grande île voisine (et encore “vierge”) appelée Carabao.

Kite surf Boracay

Boracay est un haut lieu de kite surf avec des vents qui soufflent toute l’année (la moitié de l’année sur la côte ouest, l’autre sur la côte est). La vaste crique devant Bulabog Beach est ainsi remplie de kitesurfers. Débutants bienvenus grâce à de nombreuses écoles.

kitesurf boracay

Sur la photo ci-dessus, on a un bel aperçu de Bulabog Beach au premier plan et de son plan d’eau remplis de kitesurfeurs. De l’autre côté au fond, c’est White Beach. Vous voyez que l’île n’est pas très large…

Parachute ascensionnel

Hé oui, cela fait un peu “club med” comme activité mais il est possible d’essayer le parachute ascensionnel (tiré par un bateau donc) pour prendre de la hauteur et admirer le paradis vu d’en haut (avec un peu d’adrénaline tout de même 😉 ).

Jetski et wake board

Dans le même ordre d’idée d’activités branchées, vous pourrez essayer ces deux sports de glisse.

Golf

Boracay dispose même un parcours de 18 trous par 72 de classe international, un peu plus dans les terres. Avis aux amateurs.

Siroter un cocktail devant le coucher de soleil, les pieds dans le sable

Le grand rendez-vous de la fin d’après-midi : des canapés ou transats installés sur la plage, sous les cocotiers et faisant face au spectacle du soleil couchant ponctué par les oscillations des voiliers…

boracay philippines

Sports de plage : frisbee et beach volley

Si vous préférez être actifs, la plage est large et de nombreuses personnes s’y adonnent au frisbee et au beach-volley.

On mange bien à Boracay?

Alors là, c’est carrément le paradis de la bouffe ! Vous y trouverez de tout, des fruits de mer et du poisson, des plats grecs, espagnols, chinois, coréens, français, italiens, japonais, à des prix très abordables. Par exemple des buffets à volonté (et de qualité) pour 10€ par personne!

Attention, cela n’est pas général aux Philippines où la nourriture est globalement trop orientée fast-food et pas très saine. Mais à Boracay, le côté touristique a favorisé la diversité culinaire.

Les folles nuits de Boracay

nightlife boracayEnsuite, direction l’un des nombreux bars musicaux (Exit Bar, Cocomanga’s) ou boites de nuit (Epic, Summer Place, Club Paraw) pour ne citer qu’eux.

Le meilleur bar de Boracay pour rencontrer les locaux est Exit Bar.

Un conseil dans ce genre d’endroits, prenez des “pitchers” (pichets) de cocktails à environ 14€ (700 php), cela vous reviendra moins cher que des verres de cocktails à 250 php (5€) l’unité.

Si vous avez besoin de vous dégriser d’urgence, la plage (et la mer donc) est toujours tout à côté. A noter qu’il est interdit de fumer (entre autres) sur la plage.

Pourquoi la nightlife de Boracay est vraiment exceptionnelle?

Le gros point fort de Boracay vient vraiment de la logistique : tout est faisable à pied, aller d’un endroit à l’autre ne nécessite pas de trouver un taxi ou de marcher le long de routes glauques et avec de la circulation.

De plus, l’expérience globale est agréable :

  • température toujours chaude aux alentours de 30 degrés,

  • personnel et en particulier videurs sympathiques (vive les Philippines)

  • aucun danger d’agression ou de personnes louches (à part quelques ladyboys collants 😉

La faune de Boracay : cosmopolitisme à dominante asiatique

Boracay est très populaire auprès des touristes asiatiques (Japon, Chine, Corée du Sud essentiellement) qui constituent maintenant la majorité des visiteurs (ce n’était pas le cas il y a encore 8 ans où les Occidentaux des US, d’Australie et de Russie étaient encore les plus nombreux). Donc si vous n’avez jamais été en boite de nuit avec des Chinois ou des Coréens, c’est l’occasion 🙂

Bonne nouvelle : il y a aussi beaucoup de Philippin(e)s qui viennent en vacances à Boracay!

Vous pourrez d’ailleurs vous mêler à tout ce joli monde lors des soirées Pub Crawl organisées 3 fois par semaine : une tournée des bars avec multiples shots et défis. Cela coûte environ 30€ si je me souviens bien, fun garanti!

Massage

Envie d’une soirée plus tranquille? Aller vous faire masser dans un des nombreux salons (ou carrément sous les cocotiers au bord de l’eau) : ça ne coûte que 6€ pour une heure!

Résumé des activités de Boracay et comparaison par rapport à Bali

Comme vous le voyez, le nombre d’activités est assez impressionnant ! Je n’avais jamais vu cela auparavant, et tout cela dans un cadre paradisiaque et tranquille (sécurité et pas de voitures sur une large partie de l’île) de surcroît.

Et par rapport à Bali me direz-vous…? C’est comment?

Je me suis amusé à faire ici une comparaison point par point entre Boracay et Bali.

Comment aller à Boracay?

Il vous faut tout d’abord aller à Manille (coût minimum 550€, en moyenne dans les 700€ depuis Paris). Puis de Manille, des compagnies low cost desservent Boracay.

Attention, il y a deux aéroports possibles d’arrivée :

  • Kalibo à 2h de route de Caticlan le port pour Boracay (4€ le trajet en mini-van) : davantage de vols et moins chers : de 40€ à 50€ aller simple depuis Manille avec les compagnies Air Asia ou Cebu Pacific.

  • Caticlan directement, juste en face de l’île de Boracay : petit aéroport, moins de vol, un peu plus cher : prix de 60€ à 75€ aller simple depuis Manille avec la compagnie Cebu Pacific. Permet de gagner du temps. Conseil : ne succombez pas aux sollicitations des tricycles qui veulent vous emmener de l’aéroport au port, celui-ci n’est qu’à 5 min à pied!

Une fois à Caticlan, il suffit de prendre un bateau pour rejoindre Boracay.

Coût du trajet Caticlan – Boracay : 0,50€ le bateau + 2€ de taxes environnementales + 1,5€ de taxe portuaire = 4€.

Où loger à Boracay?

Vous aurez l’embarras du choix, de l’hôtel hyper luxe à plusieurs centaines d’euros la nuit à l’auberge de jeunesse (10€ / nuit).

Sur White Beach, la partie principale allant de Station 1 à Station 2 (points de repères anciennement débarquadères) est très animé et avec des hôtels assez chers. Exemple : Astoria Boracay, très beau cadre, buffet à volonté de qualité : 120€ la nuit.

Sur Diniwid beach, au nord de Station 1, c’est également assez cher et classe.

La partie vers le Sud, vers Station 3 est un peu plus tranquille, et vous y trouverez des chambres d’hôte moins chers (environ 30€ la nuit). Exemple : Dave’s Straw Hat Inn, charmant, tranquille, très vert et ombragé pour seulement 20€ la nuit.

Les logements les meilleurs marché sont sur Bulabog Beach (en effet elle est moins paradisiaque). Exemple : Jeepney Hostel (un super bar avec jeu de fléchettes et billards, salle de cinéma plein air en bas) et la nuit à 10 € !

Alors île de Boracay? Meilleure île du monde?

ile de boracay

Gaël sur Diniwid Beach

Résumons :

Boracay possède parmi les plus belles plages du monde, des animations et activités en pagaille sans que cela ne soit trop bétonné et ne dénature trop le site… Que dire de plus? Ah oui, les températures tropicales (air et eau) et la sympathie du peuple philippin…

Voilà ! Désormais vous connaissez un peu mieux la meilleure île du monde ! Et surtout vous comprenez mieux pourquoi je l’appelle comme cela (il n’ y a pas que moi d’ailleurs).

Prêt pour des vacances de rêve? Donnez moi vos commentaires et sentiments ci-dessous.

Pour ma part, je suis déjà allé à Boracay 3 fois (première fois en janvier 2014 et dernière fois en avril 2016) et j’y retourne en août!

Commentaires