S’il est deux îles qui se disputent la dragée haute en Asie pour l’accueil et le divertissement des touristes, c’est bien Bali, en Indonésie, et Boracay, aux Philippines.

La deuxième est moins connue en Europe que la première, mais elle vaut largement le détour. Vous pouvez découvrir ici mon compte-rendu complet sur l’île de Boracay

Et si vous hésitez entre les deux et ne connaissez ni l’une ni l’autre, voici un petit match les départageant suivant des critères chers aux vacanciers.

Je suis allé à Bali en mai 2014 et à Boracay en janvier 2014, juin 2014, avril 2016 et août 2016.

La plage

Premier critère important, voire primordial pour ce type de destination détente et soleil : la plage.

Il faudrait en fait parler des plages au pluriel car chaque île a plusieurs plages. Bali en a davantage car elle est plus grande que Boracay.

Les plages de Bali

Je n’ai pas pu aller sur toutes les plages de Bali, car l’île est très grande. Mais voici la description des principales.

La plage la plus populaire de Bali s’étend de Kuta à Seminyak, sur la côte Ouest. C’est une plage de surfeurs et c’est elle qui a rendu Bali célèbre.

Et pourtant, je la trouve quelque peu décevante. Elle est certes très large, avec de nombreux transats et parasols, mais elle ne correspond pas à l’idée qu’on se fait d’une plage paradisiaque :

  • Les vagues grosses et régulières sont parfaites pour les surfeurs, et les baigneurs qui aiment batifoler dedans (c’est mon cas), mais pas pour les vacanciers plus passifs.
  • Elle est bordée par une route, et non par une promenade, ce qui est un peu dommage.
  • De nombreux rabatteurs viennent vendre leur camelote, et n’hésitent pas à vous réveiller même si vous dormez tranquillement. On peut comprendre qu’il veulent gagner leur vie, mais il y a un petit conflit d’intérêt avec le vacancier qui veut se reposer…

Il y a par contre de petites plages vraiment chouettes et plus tranquilles dans le sud. Elles sont en forme de criques et ont un charme particulier.

La côte Est est occupée par de nombreuses plages privées appartenant à des resorts haut de gamme. Pas facile d’y pénétrer, je m’en suis rendu compte lors de mon tour de l’île en moto.

La côte Nord est paraît-il très jolie et sauvage, mais je n’y suis pas allé.

En résumé, on en trouve un peu pour tous les goûts sur Bali sur le sujet des plages. Et ceux qui rêvent d’une petite île sans voiture à l’atmosphère paradisiaque peuvent toujours aller sur les îles Gili toutes proches.

Les plages de Boracay

La plage principale White Beach sur la côte Ouest, là où toute l’activité s’est développée, est vraiment exceptionnelle :

  • un sable aussi blanc que la cocaïne,
  • des eaux calmes et turquoises (bien que plus transparentes à cause du développement économique et des rejets)
  • et surtout, elle est bordée par des cocotiers qui fournissent de l’ombre à une promenade de 3 kms incroyablement agréable, sans voiture ni motos, avec tous les magasins, hôtels, clubs de plongée, bars, salons de massage, de l’autre côté de l’allée. Ce n’est pas trop tapageur malgré quelques rabatteurs.

boracay white beach

L’atmosphère qui y règne est unique, très détendue et cosmopolite, car des touristes aussi bien d’Asie (Corée du Sud, Chine et Japon en majorité), d’Australie, que de Russie viennent y flâner.

Pour ceux qui recherchent la tranquillité totale, Boracay possède des plages sauvages et quasi-désertes dans le nord.

La côte Est est aménagée pour le kite surf, car le vent y souffle régulièrement pendant la haute saison touristique. L’atmosphère sur cette plage est donc très différente de celle de la côte Ouest toute proche (la largeur de l’île n’est que de 500m) Cette plage à l’Est appelée Bulabog est surtout occupée par les kite surfeurs dans l’eau et aussi sur terre (dans les clubs et bars dédiés).

Conclusion sur les plages des 2 îles

L’objectivité voudrait un match nul entre les deux îles sur le sujet des plages : il y en a en effet pour tous les goûts sur Bali comme sur Boracay.

Mais j’ai eu un gros coup de coeur pour la plage White Beach de Boracay qui mêle parfaitement cocotiers les pieds dans l’eau, couchers de soleil époustouflants, et animations dynamiques (bars, restaurants, etc) sans l’inconvénient des voitures.

Et étant donné que lorsqu’on va en vacances dans ce type d’île, on reste en général quelques jours seulement à un seul endroit (en général près de la plage principale), et qu’on ne visite pas toutes les plages car elles sont tout de même assez éloignées (à la rigueur on loue un véhicule pour faire le tour de l’île une journée), hé bien je donne l’avantage à la plage de Boracay qui est quasi parfaite (sauf pour les surfeurs).

Boracay 1 – Bali 0

Le climat

Concernant le climat, c’est l’égalité parfaite. Toutes les deux au top!

Des températures oscillant entre 25 et 30°C toute l’année !

La température moyenne sur l’année est de 27,3°C à Boracay, avec une régularité presque parfaite !

climat boracay

Celle sur Bali, à Kuta par exemple, est de 27,5°C tout au long de l’année :

climat bali kuta

Une saison des pluies de décembre à février sur Bali et de juin à décembre sur Boracay (mais dans les deux cas, ça reste raisonnable)

A noter que sur Bali, il est possible de trouver un peu de fraicheur parfois bienvenue sur les hauteurs des nombreuses collines recouvertes de rizières.

Boracay 1 – Bali 1

La beauté des paysages dans l’arrière pays

L’avantage va indéniablement à Bali. L’île est plus grande et offre des paysages plus variés, notamment les rizières du nord et les criques et falaises du sud.

Rien de tel à Boracay.

Bali 1 – Boracay 0

La circulation automobile

Gros point noir de Bali qui est sur-développée dans sa partie sud.

J’avais été assez choqué des embouteillages, et de la pollution qui va avec. Ce qui fait que rejoindre un autre lieu de l’île, dans la moitié sud, est assez pénible et prend beaucoup de temps. En plus, si l’on conduit soi-même, il y a le risque de se faire arrêter par les policiers corrompus. Lire ici mon article pour éviter la corruption sur la route.

Pour chaque activité (plongée, rafting, etc), il faut compter plusieurs heures de transport. Par exemple, explorer l’épave sous-marine de l’USS Liberty nécessite 2 heures de voiture depuis Kuta (4 heures au total dans la journée donc).

De même, les voitures et motos peuvent circuler le long de la plage principale.

Rien de tel à Boracay où l’on peut passer une semaine sans voir un seul véhicule et sans être non plus dans un complexe hotelier bunkerisé avec sa plage privée.

Boracay 1 – Bali 0

Les activités sportives

Pas mal de choses à faire sur les deux îles pour les plus actifs et sportifs, notamment la plongée bien entendu (j’y reviens en détail dans le prochain paragraphe).

Sur Bali :

  • rafting
  • surf (c’est l’île parfaite pour les surfeurs!)
  • randonnée dans les rizières

Sur Boracay :

  • kite surf
  • parachute ascensionnel

Disons que Boracay se défend bien malgré sa taille beaucoup plus petite. Après, cela dépend des goûts de chacun, je mets donc une égalité.

Bali 1 – Boracay 1

La plongée

Je fais un paragraphe dédié sur cette activité car elle est commune aux deux îles.

L’avantage va à Bali pour plusieurs raisons :

  • présence de véritables épaves historiques dont le fabuleux USS Liberty de la seconde guerre mondiale, la plus grande épave que j’ai vue personnellement.
  • Possibilité de voir des raies manta près de Nusa Penida
  • poissons lunes endémiques à cette région

La plongée, ce n’est pas la spécialité de Boracay. Cela reste sympathique cependant (c’est une île tropicale).

On peut y voir deux épaves (un petit bateau et un avion) mais coulées artificiellement.

Bali 1 – Boracay 0,5

L’intérêt culturel et architectural

Déséquilibre net en faveur de Bali.

Aucun temple ni architecture particulière sur Boracay, qui était quasi-déserte avant l’arrivée du tourisme. Le seul intérêt ayant trait à la “culture” à Boracay est la gentillesse et l’ouverture d’esprit du peuple philippin (mais Boracay n’est pas le meilleur endroit pour le vivre, l’île étant tellement touristique).

A Bali, il y a une culture hindou ancestrale unique en Indonésie. Les deux expressions les plus fortes de celle-ci pour le touriste de passage sont :

  • les nombreux petits temples disséminés sur toute l’île,
  • l’atmosphère unique qui règne à Ubud : séjourner dans une chambre d’hôte à Ubud (ne pas la réserver sur tripadvisor ou booking, mais sur place!!) est comme entrer dans un sanctuaire hindou : cours intérieur, sculptures, toits typiques et petites terrasses pour le petit déjeuner, magique!

A noter tout de même que si vous avez déjà eu la chance de visiter des temples hindous et bouddhistes en Asie comme Prambanan, Borobudur, les temples autour de Siem Reap (Angkor Wat, etc), ou encore Luang Prabang, vous risquez d’être très déçus par les temples de Bali (c’était mon cas). Je dirais même qu’ils ne valent pas les heures de route, sauf vraiment si vous n’avez jamais vu de temples de ce type.

Par contre, ne manquez pas Ubud (personnellement, c’était mon endroit préféré à Bali)

Bali 1 – Boracay 0

La nourriture

La gastronomie n’est pas le point fort des Philippines, on y trouve certainement la cuisine la moins goûtue et variée d’Asie : il n’y a pas beaucoup de spécialités et elles ne sont pas à tomber par terre.

Le pays est fortement sous influence de la malbouffe américaine (c’est une ancienne colonie américaine).

Mais (un gros mais), Boracay est à part, on y mange bien (de même qu’à Manille) car c’est un endroit très touristique où l’on trouve de tout : aussi bien des restaurants chinois que coréens, italiens, français, mexicains, etc, avec des énormes buffets.

C’est la cuisine internationale qui sauve Boracay sur ce plan.

Sur Bali, on peut également trouver de tout (bien que moins concentré dans l’espace qu’à Boracay), et en plus, il y a la cuisine balinaise délicieuse, à base de lait et d’huile de coco.

On peut même prendre des cours de cuisine balinaise à Ubud !

Léger avantage à Bali, car on mange bien et varié aux deux endroits.

Bali 1 – Boracay 0,5

Match Bali vs Boracay : comptons les points !

Alors Bali ou Boracay? Qu’est-ce que cela donne au final? Suspens….

Voici le décompte des points!

Bali 6 – Boracay 5

Je n’avais pas idée de ce qu’allait donner le résultat final avant de commencer l’article. Il est finalement assez serré. Léger avantage pour Bali.

On va dire que le score final représente plus ou moins un critère global “objectif”. Il faut ensuite affiner avec ce que vous recherchez pour vos vacances et de ce fait mettre une pondération plus ou moins importante pour chaque critère.

Par exemple :

  • Ceux qui savent qu’ils vont juste lézarder sur une plage en buvant des cocktails vont privilégier largement la qualité de la plage et des couchers de soleil.
  • Ceux qui sont mordus de plongée vont surpondérer la note sur l’intérêt des sites de plongée.
  • Ceux qui ne sont pas fan de plages mais recherche la culture vont se tourner vers Bali
  • Etc…

Bali vs Boracay : mon avis personnel

Personnellement, même si je suis un grand fan de plongée et que j’aime bien les activités sportives, j’ai tout de même largement préféré Boracay pour son ambiance unique. Elle est pour moi le parfait équilibre entre beauté de la plage et des couchers de soleil, tranquillité sans par ailleurs s’ennuyer grâce aux activités gastronomiques et nocturnes, dynamisme sans la nuisance des voitures.

Mais là, c’est totalement subjectif… 😉 Alors, à vous de voir.

Comment aller à Bali

Depuis l’Asie ou l’Australie, il est aisé de se rendre à Bali grâce à des vols directs.

Depuis l’Europe, il vous faudra faire escale dans une grande métropole asiatique et ensuite atterrir à l’aéroport international de Bali puis prendre un taxi (pas de transport en commun) pour vous rendre à votre hôtel.

Comment aller à Boracay

Même topo pour Boracay, sauf qu’il n’y a pas d’aéroport directement sur l’île. L’aéroport le plus proche est sur la terre ferme juste en face, il y a donc un petit bateau à prendre en plus, et enfin un tricycle vous amène “là où ça se passe”.

Le budget pour les deux îles?

A peu près équivalent je dirais. Les deux destinations hyper touristiques ont vu l’installation de complexes luxueux, mais conservent des options relativement bon marché dues au niveau de vie assez faible des deux pays hôtes (Indonésie et Philippines). Il y en a donc pour tous les budgets sur les deux îles.

Pour la fin, une petite devinette : où a été prise cette photo selon vous? A Boracay ou Bali? (il y a un indice sur la photo!)

boracay vs bali

Et vous, avez-vous eu l’occasion de vous faire votre propre idée sur Bali et Boracay?

Si non, a priori en lisant les descriptions, laquelle aurait votre préférence?

Commentaires