Afin de profiter au mieux de votre séjour dans la région du Salar d’Uyuni et du Sud Lipez, je vais vous décrire les différentes possibilités et options. Car en effet, il y a des choix à faire, pas seulement le choix de l’agence, mais aussi de l’itinéraire dans le Sud Lipez et du nombre de jours d’excursion (de 3 à 5).

Un tour au départ d’Uyuni ou de Tupiza?

Le premier choix que vous aurez à faire est : depuis quelle ville partir? Deux possibilités : Uyuni ou Tupiza.

La plupart des touristes partent depuis Uyuni pour une excursion de 3 jours. Il y a cependant trois avantages à partir depuis Tupiza pour 4 jours :

  • Vous verrez toute une partie du Sud Lipez en plus (dont la fameuse Ciudad del Encanto, nous y reviendrons plus loin)
  • Vous serez en décalage temporel sur les principaux sites (notamment les bains thermaux) par rapport à la majorité des voyageurs qui viennent d’Uyuni, et aurez donc moins de monde.
  • Vous pourrez visiter préalablement la région de Tupiza qui vaut le détour.

Voici la carte de la région Sud Lipez, nous y ferons référence au cours de cet article.

carte sud lipez salar uyuni

Ascension d’un volcan en route?

La deuxième décision à prendre est le nombre de jours d’excursion : en général 3 depuis Uyuni, 4 depuis Tupiza, auxquels se rajoute éventuellement un jour supplémentaire pour l’ascension d’un volcan du Sud Lipez, au choix :

  • Le Licancabur (5920m) : la voiture vous dépose au pied, à 4600m d’altitude, et c’est parti pour 10 h de rando (aller et retour) pour arriver au bord du cratère qui contient un petit lac!
  • L’Uturuncu (6008m ) : le seul 6000 de la région ! La montée se fait en 4h seulement car le 4×4 vous dépose à 5500m d’altitude.

Ces deux ascensions ne nécessitent pas de matériel de haute montagne car il n’y a pas de neige au sommet ! Il pleut tellement rarement…

Visiter la région de Tupiza

Avant votre départ pour le tour, si vous avez le temps, vous pourrez vous balader autour de Tupiza : balade à pied ou à cheval dans la “valle de los machos“, la quebrada palala, le canyon de l’inca.

Paysage lunaire, cactus, vous serez bien dépaysés dans cette campagne aride mais néanmoins riche en formations géologiques et végétation adaptée au climat désertique.

Sud Lipez : Ciudad del Encanto

ciudad del encantociudad-del-encantoDepuis Tupiza, faites bien préciser à l’agence que vous souhaitez passer par la Ciudad del Encanto, ou choisissez une agence qui prévoit d’y aller (toutes ne le font pas!)

Beaucoup de route pour ce premier jour mais la récompense est là : vous allez découvrir une immense formation mi-boueuse mi-pierreuse érodée par la pluie et le vent. Plusieurs étages, plusieurs couleurs (orangées, blanchâtres, grisâtres) pour un endroit magique que j’ai vraiment adoré!

Le plus fort, c’est qu’on peut rentrer à l’intérieur de ces cathédrales de boue, et s’immiscer dans les méandres éclairés uniquement par des puits de lumière.

Ciudad del Encanto est une bonne expérience à ne pas manquer si vous partez de Tupiza, c’est un endroit encore pas très connu et peu visité par les agences, profitez-en!

Dernier arrêt de la journée avant la nuit : San Cristobal, un village fantôme issu de l’exploitation des mines d’argent, de plomb, de zinc. Anciennement habité par les mineurs (esclaves) au temps où les Espagnols tiraient profit de la région (du 16e au 19e siècle), il est complètement abandonné et en ruine.

village fantome san cristobal

Vous verrez la distinction entre le quartier des Espagnols, avec son église, et celui des mineurs. Il y a même eu des esclaves d’Afrique amenés ici, en plus des esclaves indiens locaux, mais personne ne sait ce qu’ils sont devenus…

Laguna verde et laguna colorada

Bains thermaux de Polques

Ce deuxième jour est chargé en visites ! Mais il commence relax ! Par une petite heure de détente dans une piscine d’eau chaude thermale à Polques. Et comme je l’ai mentionné plus haut, à ce moment de la journée vous serez seuls, ou uniquement avec les personnes qui font aussi le tour depuis Tupiza. Royal ! et en plus, le paysage alentour est désert et grandiose : lagune Chalviri et montagnes rocheuses en fond.

Laguna verde et Licancabur

laguna verdeEn route ensuite pour un lieu bien connu des visiteurs du Sud Lipez : la laguna verde. Sa couleur vert pastel est due à une forte concentration de cuivre dans ses sédiments. Ce lac salé apparaît d’autant plus vert que le vent souffle. Il y a donc deux conditions pour voir la laguna verde sous son plus beau jour : vent et soleil. Ce fut le cas le jour de ma visite. Jugez par vous-mêmes : cette lagune verte est vraiment très photogénique avec le volcan Licancabur en fond.

Geysers de sol de manana (et désert de Dali)

geyser sol de mananaEnsuite direction les geysers à 4870m d’altitude, en passant par le désert de Dali. Si vous le pouvez, demandez à votre chauffeur et à l’agence de bien s’arrêter près du désert de Dali (contenant des roches sculptées par le vent qui évoquent des sculptures du célèbre artiste). Dans mon tour, on n’a fait que l’apercevoir de loin, ce qui m’a déçu.

Les geysers de sol de manana sont des geysers de boue, qui changent d’aspect régulièrement en fonction de l’activité magmatique en-dessous et de la fragilité des sols. Vous pourrez vous promener entre les vasques en fusion qui émettent des bulles et le bruit qui va avec.

Laguna colorada, la vie en rose

Pour finir en beauté cette journée intense visuellement, arrêtons-nous à la laguna colorada. C’est celle qui est en photo à la une de cet article. Au premier plan, le rose intense, virant au rouge, de la lagune elle-même qui est remplie de sédiments et d’algues rouges ; à l’arrière plan, les nuances de gris et beige des montagnes arides ; et au beau milieu de tout cela, des flamants des Andes couleur rose bonbon qui se prélassent et se nourrissent des micro-algues (diatomées) qui leur donne leur couleur rose justement. Un spectacle à voir … avec des lunettes roses !

Laguna negra

Pour ce troisième jour, il y a un choix d’itinéraire à faire (mieux vaut le faire au préalable à l’agence). Comme vous pouvez le voir sur la carte, il y a deux chemins possibles depuis la laguna colorada pour remonter vers le Salar d’Uyuni :

  • soit vous passez par la laguna negra et les étapes que je décris ci-dessous,
  • soit vous allez voir la arbol de piedra (qui est cette fameuse pierre sculptée par le vent, plus fine à sa base) suivie par un enchainement de lagunes (mais comme vous avez déjà vu la plus belle, la laguna colorada, est-ce que ça vaut vraiment le coup de voir toutes ces lagunes?). A vous de voir.

Laguna negra : une lagune noire

L’itinéraire de la laguna negra commence par quelques gros rochers un peu photogéniques mais sans grand intérêt, pour se poursuivre par une halte à la fameuse laguna negra, un véritable havre de paix. Depuis les petites falaises qui la surplombent ou depuis le bord, vous allez découvrir une lagune de couleur noire, avec une foule de canards batifolant dessus. Au fond, une prairie où paissent des lamas du noir au blanc, et encore plus au fond, des escaliers de roches formant une colline chaotique.

laguna negra

Cimetière de momies à San Juan de Rosario

cimetiere momies san juan de rosarioAprès quelques heures de route, nous arrivons à San Juan, où vous pouvez visiter un cimetière de momies qui datent de l’époque pré-inca. Les tombeaux en forme de petits dômes sédimentaires calcaires sont ouverts et vous pouvez voir les momies encore intactes! Elles sont toutes différentes car accompagnées d’objets du défunt. Par exemple, celle ci-contre ressemble à un pirate (pourtant il n’y a pas de mer dans le coin…)

Boire de la bière au quinoa à San Juan

Pour vous débarrasser de cette haleine de cimetière, rafraichissez-vous avec une bière au quinoa dans une petite échoppe de San Juan. Elle a un goût très doux et ne fait que 3 degrés.

Salar de Uyuni : désert de sel de 150 kms de long en Bolivie

Pèlerinage dans la nature immense

Enfin pour le clou du spectacle, un lever à 4 heures du matin après une nuit dans un hôtel de sel en bordure du Salar. Puis une heure de route pour être au lever du soleil au sommet de l’île Incahuasi (une île de cactus en plein milieu du salar d’Uyuni).

salar de uyuni tour

Et là…c’est vraiment un grand moment. La parole est littéralement coupée devant un tel spectacle. Avec mes compagnons de voyage, nous restons là 2 heures, nous nous regardons, nous nous serrons la main, nous nous serrons dans nos bras, conscients que nous n’avons besoin d’aucune parole pour partager pleinement ce pèlerinage au coeur de la nature.

Le Salar d’Uyuni, c’était un de mes rêves… Il est réalisé. Puis-je pour autant mourir en paix et rejoindre les momies? Non, au contraire, être là, devant l’immensité (sur)naturelle me donne un sentiment d’espoir tout aussi immense par rapport à la vie, et l’envie d’accomplir encore plus de choses (comme l’ascension de ce volcan, le Parinacota).

Bien-sûr, le 4×4 fera ensuite quelques kilomètres sur le Salar d’Uyuni pour vous permettre de prendre les habituels photos de perspective en plein milieu du désert de sel. Aiguisez votre imagination et préparez des objets insolites!

Cimetière de trains

cimetière des trains uyuniEn redescendant de votre nuage de sel … vous ferez une halte photographique au cimetière de trains près de la ville d’Uyuni. C’est sympa, vous pouvez monter dans les vieilles locomotives, réapparaître sur le toit. C’est décrépi, tagué, mais indéniablement photogénique!

Voilà, vous savez maintenant tout sur les choix à faire pour réaliser le tour du Salar de Uyuni et Sud Lipez qui vous convient. Profitez bien et n’hésitez pas à laisser vos commentaires ci-dessous sur votre expérience!

Pour info, l’agence, correcte mais sans plus, par laquelle je suis passé s’appelle Chichenito Tours and Travels et cela m’a coûté 1250 Bs (160€).

sourire virtuel

Commentaires