Quelles seraient les raisons de vivre en Colombie? Tu te demandes peut-être à quoi ressemble la vie en Colombie?

Vivre en Colombie est non seulement festif et agréable, mais cela offre également pas mal d’opportunités. La Colombie est en effet un pays qui monte…

Croissance économique forte, sécurité retrouvée après les années noires des cartels de la drogue, beaucoup d’indicateurs pointent au vert.

En Amérique du Sud, c’est une destination de choix. Et choisir la ville de Cali peut être une meilleure option que Bogota, la capitale, qui est moins agréable sur presque tous les plans : climat plus froid, embouteillages, pollution, stress des habitants…

Personnellement, j’ai eu l’opportunité de vivre dans la ville de Cali pour ma première mini-expatriation colombienne et j’ai adoré.

Je te présente brièvement la ville ci-dessous, avant de décortiquer la qualité de vie à travers mon “indicateur maison” CADRE, dont tu trouveras la description ici-même.

Présentation de Santiago de Cali

Cali est la troisième plus grande ville du pays en terme de population (2,5 millions d’habitants), derrière Bogota et Medellin. Son vrai nom est en fait Santiago de Cali, et elle est la capitale de la région de la Valle del Cauca.

Elle est surtout connue pour être la capitale mondiale de la salsa. Mais pas n’importe quelle salsa : la salsa calena. Un type de salsa plus rythmé qui s’est adapté à la musique locale. Ce qui la rend spectaculaire (des spectacles ont lieu régulièrement et les artistes danseurs font des tournées mondiales) et très belle à regarder même dans les discothèques (où le niveau est plus basique mais empreint d’un certain dynamisme).

J’ai vécu dans un quartier central de la ville, appelé Santa Anita, chez mon ami Jairo, très accueillant et sympathique (trait caractéristique des Colombiens, voire plus loin). La zone était résidentielle, sans grand intérêt à part celui de se rendre compte de la vraie vie de Cali.

Puis j’ai déménagé plus ou moins (en logeant dans l’école de salsa) dans le quartier historique de San Antonio, beaucoup plus sympa, à l’ambiance bohème et à proximité du “centre-ville” (partie culturelle et administrative de la ville) et des principaux bars et boites de nuit.

Climat à Cali en Colombie

Le climat, c’est l’un des gros points forts de Cali…! Il frôle la perfection : il ne fait jamais froid, mais jamais trop trop chaud non plus !

Température

La température est plus ou moins constante autour de 25 degrés. Cela peut frôler les 30 en journée. Et le soir, la température est un vrai bonheur, juste tiède, un T-shirt suffit.

La constance est due à la proximité de la ligne de l’Equateur (peu de variations saisonnières), et la température chaude mais modérée à l’altitude (environ 1000m). Celle-ci est bienvenue pour rafraîchir un peu l’atmosphère qui serait sinon étouffante (comme au bord de la côte Pacifique, à deux cents kilomètres de là).

Ensoleillement

La présence régulière de nuages ajoute à cette tempérance du climat. On pourrait trouver cela un peu dommage, mais j’ai en fait trouvé ces nuages fréquents très utiles pour éviter une chaleur trop importante et un soleil agressif en journée. Vive les nuages en région chaude!

J’ai séjourné à Cali à une période normalement assez pluvieuse, mais en fait la pluie tombe surtout la nuit, je ne l’ai donc presque pas remarquée.

Activités dans et autour de la ville de Cali

Activités gastronomiques, sportives, loisirs

Pratique de sports

La Colombie est une nation de cyclisme, alors on trouve à Cali pas mal de clubs éponymes.

Les parcs sont en général équipés d’appareils de musculation (basiques, mais efficaces). Des terrains de football sont aussi disséminés dans tous les quartiers résidentiels.

Mais le meilleur “sport” et le plus répandu reste … la salsa!

Vie nocturne à Santiago de Cali :

Ce qui nous amène à la vie nocturne, très riche du point de vue de la danse.

On peut danser à Cali tous les soirs, et pas seulement le week-end, voici les principaux spots :

  • la Topa, petit établissement à l’ambiance de folie près du quartier San Antonio, c’est bon enfant par ailleurs, avec parfois des concerts.

  • El Tintindeo, plus grand, avec donc plus de place pour danser tout autour du bar situé au centre.

  • El Zaperoco, une salsotheca un peu plus classe, dans le nord de la ville. On y voit de fabuleux danseurs et danseuses le week-end.

Vivre en Colombie, c’est vraiment s’imprégner d’une culture salsa (beaucoup plus qu’à Cuba par exemple!)

Les meilleurs bars à Cali :

– Le café Macondo, dans le quartier San Antonio, pour goûter le vrai café colombien sous différentes déclinaisons (en cappuccinos, en frappé, etc) et pourquoi pas enchaîner ensuite avec un film (d’auteur, francophone ou autre) dans la minuscule salle de cinéma.

– El Faro, ambiance rock et plutôt “européenne” (pour les cocktails locaux, goûte le “tablasso” ou l’aguardiente, anis local) avec des concerts (de rock) tous les vendredis et samedis.

Côté gastronomie :

Les Arepas (galette de maïs fourrées à n’importe quoi, selon les goûts) est la spécialité locale. Le meilleur endroit pour choisir celui qui vous convient (végétarien, bœuf, poulet, etc), accompagné de plein de sauces différentes est au petit resto Arepas Quadradas dans San Antonio.

Sinon, les stands de rue offrent une nourriture locale mais… très grasse.

Activités culturelles

Culturellement, c’est étonnamment fourni (surtout lorsque je compare avec d’autres villes d’Amérique du Sud où j’ai séjourné, où la seule activité culturelle est souvent animée par l’Alliance Française ou le Goethe Institut).

A Cali, le musée de la Tertulia organise des expos, des spectacles (danse et musique) et des projections de films d’Europe et d’ailleurs. La musique (dansante) est évidemment bien présente dans le cœur de la ville avec des concerts fréquents dans les différentes salles de danse (la Topa, etc).

Il y a énormément d’écoles de danse, mais elles enseignent majoritairement la salsa “spectacle”, plutôt acrobatique et pas vraiment abordable pour un étranger.

Un show mensuel appelé “Delirio” et de grande qualité illustre parfaitement le haut niveau de la salsa pratiquée à Cali.

Si tu débutes plus ou moins, vise la salsa “sociale”, celle pour savoir se débrouiller en boite de nuit. J’ai découvert cette école très pédagogique : Arrebato Caleno, dans San Antonio, après avoir été extrêmement déçu par une école professionnelle (Fiebre Latina) où le professeur était (en vrac) : bon danseur, gay et pas du tout pédagogue.

Que faire autour de la ville de Cali pour le week-end

la vie en colombie

Hacienda de Santa Maria

Comme il y a des montagnes entourant la vallée del Cauca où se trouve Cali, il y a des possibilités de randonnée et de cyclisme. Cependant, je n’ai pas trouvé la région particulièrement attrayante et jolie. C’est assez terne. Il y a des possibilités de parapente également.

Tu peux aussi aller visiter l’hacienda de Santa Maria, un petit havre de paix (maison et jardin typiques d’une hacienda, sans être spectaculaires) à l’histoire riche puisqu’un roman de la littérature locale y a été écrit par l’ancien propriétaire.

Développement et infrastructures de la ville de Cali

Comment se déplacer à Cali : bus et taxis

L’application “easy taxi” est hautement recommandée (surtout vu le faible prix, 2 à 4 euros la course!) car les transports en commun sont difficiles à appréhender : uniquement des bus et le réseau n’est pas clair pour un néophyte.

C’est donc assez difficile de se déplacer à Cali, hormis en taxi. Avoir sa propre voiture ou moto est assez dangereux, vu le mode de conduite local.

Même prendre un taxi la nuit est une histoire de chance avec la vie : les chauffeurs ne s’arrêtent pas aux feux rouges, ils klaxonnent vaguement et foncent à toute allure. Précisons que les taxis sont des boites d’allumettes plus petites qu’une Fiat Panda…

Coût de la vie à Santiago de Cali

Tu peux faire tes courses dans des supermarchés à l’occidental (moins de choix toutefois, surtout au niveau du poisson, uniquement congelé) ou manger dehors, ce qui est assez répandu ici, car pas cher (2 à 3 euros pour du poulet ou une pizza).

La vie est globalement bon marché, juste un peu plus chère dans le quartier historique et “touristique” de San Antonio.

Quelques exemples :

  • un ticket de cinéma : 3€

  • location d’un appartement 2 pièces (une chambre) en centre-ville : 220€/mois

  • une bière locale : 1€

  • un menu au MacDo : 5,5€

  • un ticket de bus : 0,65€

  • un litre de lait : 0,9€

Système de santé

Ne négligez pas l’importance d’avoir une bonne assurance maladie pour pouvoir aller dans les cliniques privées (et en particulier américaines). Suivant votre situation, le contrat d’assurance santé est différent :

Connexion internet

Je n’ai eu aucun problème de lenteur ou de coupure réseau. Plutôt un bon point.

Relations humaines : ambiance colombienne

Langue espagnole en Colombie

Les Colombiens parlent un espagnol assez compréhensible, pas d’accent particulièrement difficile à comprendre.

Liens sociaux : un point fort de la vie en Colombie

Alors c’est le second gros point fort (avec le climat) de la ville de Cali : les habitants sont très chaleureux et accueillants, désireux de montrer les attraits de leur ville et de leur pays (même si “touristiquement” parlant, les points d’intérêt n’ont vraiment rien d’exceptionnel, mais ce n’est pas grave, l’humain remplace largement la banalité architecturale).

De plus la danse apporte une énorme touche festive et une ambiance propre à la ville de Cali. Même en Colombie, Cali est exceptionnelle pour la salsa, m’ont avoué certains habitants venant d’autres régions. On ne retrouve pas cette culture salsa ailleurs, à Medellin, et encore moins à Bogota.

Ville de Cali : environnement, beauté de la ville

Beauté de la ville, promenades

santiago de cali

Le symbole de Santiago de Cali est le chat (en couverture de l’article) accompagné de ses chattes

Globalement, la ville n’a rien d’exceptionnel, les quartiers résidentiels sont sans grand charme, sauf que la verdure est très présente. Ce point mérite d’être signalé : Cali est aérée et verte.

Seul le quartier historique (bâti au temps de la colonisation espagnole) de San Antonio et le centre-ville tout proche ont un charme ancien sympathique.

La ville n’est pas faite pour les amoureux de l’exploration citadine pédestre (sauf dans San Antonio où il y a très peu de voitures car les ruelles sont très petites), mais c’est quand même moins pire que dans certaines grandes villes d’Asie (Jakarta, Bangkok, etc)

Cali est-elle polluée ?

Je n’ai pas trouvé la ville excessivement polluée. C’est raisonnable et respirable. La ville est assez verte et pas trop embouteillée.

Sécurité : variable suivant les quartiers

Pas trop de problèmes sur une bande centrale du sud au nord, mais les parties périphériques à l’ouest et à l’est (dans des quartiers en pente) sont réputées assez dangereux.

Personnellement je ne me suis jamais senti en insécurité à Cali … mais je n’ai pas non plus exploré les quartiers défavorisés, sauf pour une aide à des enfants de rue, en journée.

Vivre à Cali en Colombie : note finale sur 100

cali en colombieJ’ai rencontré un jeune français (24 ans) qui travaillait depuis 2 ans à Cali et m’a dit : “j’ai l’impression d’être en Erasmus tout en travaillant”…

C’est clair que cette ville a vraiment quelque chose, un charme particulier, qui se découvre assez rapidement au contact des personnes et au contact des pistes de danse…

Si on ajoute à cela le climat plus qu’agréable… je mets une note finale de :

Note sur la vie à Cali : 81/100

Cette note est la somme des notes suivantes par rubrique :

Climat : 18/20

Pour qui aime la chaleur (mais pas trop), on frôle la perfection!

Activités : 16/20

Pas mal d’activités culturelles, une vie nocturne animée, et bien-sûr le gros plus de l’ambiance salsa. Autour de la ville, ce n’est pas top par contre.

Développement : 16/20

Rien de rédhibitoire, et la vie n’est pas chère!

Relations humaines : 18/20

Top ! Et l’espagnol est facile à comprendre.

Environnement : 13/20

Un joli centre ville…

La note, certes quelque peu subjective, porte sur le fait de vivre dans la ville de Cali en Colombie. Pas sur l’intérêt de visiter Cali (qui, vous l’avez compris, est assez limité, sauf à vouloir apprendre la salsa). Ce n’est pas une note touristique mais une note sur la qualité de vie à Cali telle que je l’ai ressentie.

Et toi, avais-tu déjà entendu parler de Santiago de Cali? Est-ce que cela te viendrait à l’idée de vivre à Cali ou de partir vivre en Colombie?

Commentaires