Vivre au Liban? Vivre à Beyrouth? A quoi cela ressemble-t-il? Voici le retour d’expérience d’une vraie libanaise!

Pour nous présenter Beyrouth, j’ai interviewé une Beyrouthine (oui oui c’est comme cela qu’on dit, j’ai vérifié ce gentilé), Carine, qui vit maintenant depuis 3 ans 1/2 en Suisse.

Carine est libanaise d’origine arménienne. Elle est polyglotte et parle parfaitement :

  • l’arménien (of course),
  • le turque (origines de sa grand-mère),
  • le russe, par choix personel,
  • le français (enseigné au Liban), langue dans laquelle a eu lieu l’interview,
  • l’anglais (également enseigné au Liban),
  • l’arabe (langue officielle du Liban),

Impressionnant…

Découvrons ce qu’elle peut nous raconter sur la vie à Beyrouth. Personnellement, cela m’a positivement surpris et donné envie de tenter l’expérience de vivre à Beyrouth pour un temps! Les points forts : la gastronomie et les fêtes !

L’interview suit la trame posée par l’indicateur CADRE.

Vivre au Liban : le climat

Températures au Liban

Les 4 saisons sont bien marquées au Liban :

Il peut faire plus que 35 degrés l’été (où l’air conditionné tourne à plein régime), et autour de 0 l’hiver.

Ensoleillement : d’un extrême à l’autre

L’hiver il pleut beaucoup (trop), beaucoup plus qu’à Paris par exemple! Juin, juillet, août et septembre sont vraiment très chauds et secs (pas de pluie du tout).

Activités dans et autour de Beyrouth

Activités culturelles et sportives, loisirs

A Beyrouth, il y a toujours quelque chose à faire :

  • aller à la plage,
  • au cinéma (en VO pour info)
  • au théâtre (en arabe)
  • au concert (voir juste en-dessous, c’est la spécialité de la ville!)

C’est dans la culture libanaise de manger dehors, de sortir au restaurant au moins 1 à 2 fois par semaine.

Beaucoup de magasins sont ouverts 24h/24.

Gaël : Y a-t-il une richesse culturelle particulière à cette ville?

Les festivals de musique! La culture libanaise est réellement festive (peut-être aussi car on ne sait pas s’il ne va pas y avoir la guerre demain…)

Les danses folkloriques traditionnelles (danses de groupe) sont encore beaucoup pratiquées lors des fêtes familiales.

Mais dans les clubs et boites de nuit, c’est comme en occident, le même genre de musique internationale.

Pour le sport, c’est pratique?

On peut courir au bord de la mer, il y a des terrains de sport (basket, etc) et des salles de fitness.

Et enfin, la gastronomie…? Miam 😉

Le Liban est aussi festif pour les papilles ! S’il y a deux traits qui caractérisent la gastronomie locale, je dirais que ce sont le partage et le soleil.

Le meilleur bar/restaurant à Beyrouth selon Carine : The Junkyard. Une restaurant à ciel ouvert, une atmosphère simple, sympathique, sans prétention, et avec de la cuisine authentique :

junkyard beyrouth

Activités autour de la ville

On peut difficilement mieux faire : mer, plages, mais aussi montagnes sont à proximité immédiate de la ville!

Les montagnes, où l’on peut pratiquer le ski (!) sont à seulement 1/2 heure.

De même pour les plus belles plages.

Niveau de développement à Beyrouth

Vivre à Beyrouth : un bémol sur les infrastructures…

Les infrastructures, c’est un peu le point faible : quand il pleut beaucoup, les routes sont impraticables car inondées!

Cela dit, il vaut mieux avoir une voiture à Beyrouth car les transports publics ne sont pas modernes et pas agréables du tout.

Un truc bien pratique : des voitures parcourent les artères de la ville et prennent des passagers, un peu comme des bus (mais au noir)!

Globalement, les gens ne marchent pas beaucoup à Beyrouth.

Et le système de santé? As-tu un retour d’expérience là-dessus?

Il est bon : les étrangers des pays alentours viennent pour se faire soigner au Liban. Il est important de prendre une bonne assurance pour les remboursements, et aussi en cas de besoin de rapatriement. Le contrat est différent suivant votre situation (cliquez ici pour découvrir des exemples de coûts pour étudiant, expatrié, ou volontaire).

Coût de la vie à Beyrouth

Globalement le coût de la vie n’est pas trop bon marché, mais il y a pire :

  • un cappuccino revient à presque 3€
  • un ticket de bus : 1,2€
  • le cinéma, 8€
  • louer 1 h un court de tennis : 18,5€
  • un appartement 2 pièces (1 chambre) dans le centre : 900€
  • un paquet de cigarettes : 1,8€
  • un abonnement au fitness : 60€
  • une bière locale (0,5l) : 1,1€
  • une bouteille d’un litre et demi d’eau : 0,7€

Le salaire moyen après impôts à Beyrouth est de 480€ / mois.

Le prix du m2 dans le centre tourne aux alentours de 1900€.

Connexion internet / électricité

C’est un autre point faible. Internet (abonnement à 50$/mois) n’est pas très fiable, d’autant plus qu’il y a régulièrement des coupures d’électricité. Du coup, il y a beaucoup de groupes électrogènes, et l’électricité revient très cher : environ 130€ par mois.

Vivre au Liban : des relations humaines agréables

Vivre à Beyrouth : l’expérience d’une grande diversité linguistique et religieuse

Langues

L’arabe est la langue officielle. L’anglais et le français sont toutes les deux obligatoires à l’école dès 10 ans. Il y a également beaucoup d’écoles enfantines bilingues (français /arabe ou anglais/arabe).

Religions

Concernant la religion, c’est peut-être l’un des pays les plus cosmopolites au monde :

  • 40% de chrétiens avec toutes les tendances représentées (orthodoxes arméniens et grecs, catholiques, protestants, évangélistes, etc)
  • 50% de musulmans avec également toutes les nuances (chiites, sunnites, alaouites, etc)

Récemment, avec la guerre en Syrie, il y a eu une immigration massive de Syriens au Liban (ils représentent déjà plus de 15% de la population libanaise).

Les touristes arabes (des émirats et sultanats) sont très présents à Beyrouth car ils peuvent se permettre des choses ici qu’ils ne peuvent pas faire dans leur pays…

Accueil / amis : chaleur humaine des Libanais

Quel est l’accueil des locaux vis-à-vis des expatriés / étrangers? Quelle sont les principaux traits qui caractérisent les habitants?

Top! C’est le point fort! Les Libanais aiment les étrangers et sont hyper chaleureux. Surtout les européens et américains sont très bien accueillis.

Il n’y a par contre pas trop de mélange avec les autres immigrés (syriens, philippins, etc).

Est-ce facile de se faire des amis au Liban?

Oui, très facile. Facile aussi de faire des activités avec les locaux. Vous trouverez toujours quelqu’un pour faire la fête. La plupart des Libanais sont trilingues (arabe, français, anglais).

Environnement

Beauté de la ville / promenade

Trouves-tu la ville belle? (est-ce plutôt moderne? moderne moche? moderne beau? des quartiers anciens? du charme?)

Il n’y a que des immeubles en ville, pas de maisons, mais Beyrouth est plutôt belle. Dans le centre ville, les bâtiments sont anciens, de style typiquement libanais.

Dans les villages alentours, on trouve des maisons très jolies de style libanais, avec des grosses pierres. Les amateurs d’architecture devraient être comblés au Liban.

Dans le nom des rues et des magasins, il y a une forte influence française (Place de l’Etoile, avenue Foch, etc)

Dans les années 70, avant la guerre civile, le Liban était appelé la “Suisse du Proche Orient”. C’était très paisible et propre, tout en étant festif.

Vivre à Beyrouth : subir la pollution

C’est comment par rapport à la circulation et au ressenti ? On peut faire un footing sans s’encrasser les bronches?

Pas top, c’est pollué et embouteillé. Il n’y a pas eu d’investissement dans les transports en commun depuis de nombreuses années. Cela manque et l’organisation de la ville est un peu chaotique.

Sécurité

Ca a l’air d’aller sur ce plan, tu confirmes?

Sortir le soir est ok. Mais avec les nombreux immigrés syriens qui sont arrivés complètement démunis, il y a maintenant beaucoup de petite délinquance.

Vivre à Beyrouth : la note détaillé et finale sur 100

Essayons de rester objectif et de détailler la vie à Beyrouth point par point avec une note.

Climat : 8/20

Saisons bien marquées, mais beaucoup d’extrêmes qui peuvent être désagréables (trop de pluie l’hiver ou trop de chaleur l’été)

Activités : 18/20

Alors là, c’est le top ! Fêtes, gastronomie, ambiance vacancière à portée de week-end (plages, etc), tout cela en multilingue 🙂

Développement : 7/20

Cela s’est dégradé depuis la belle époque des années 70 où tout fonctionnait bien. Maintenant, il y a de grosses lacunes (électricité, inondations des rues).

Relations humaines : 13/20

Bon accueil, de nombreuses langues parlées, un pays tourné vers les autres assurément. Cette diversité a des avantages mais engendre cependant des tensions entre des communautés avec des objectifs très différents (d’où les risques de guerre).

Environnement : 13/20

Joli mais un peu anarchique et embouteillé.

En termes de qualité de vie, nous arrivons à la note finale de 59/100 sur le fait de vivre à Beyrouth…

Merci Carine, c’était très intéressant d’avoir le retour d’expérience d’une vraie habitante.

Et vous, auriez-vous envie de vivre à Beyrouth? Quelle image avez-vous de cette ville et du Liban?

Commentaires