On ne change pas de vie d’un simple claquement de doigt. Il faut s’organiser… et la première étape, c’est s’organiser pour avoir davantage de temps dans la vie. Ce temps précieux pourra ainsi ensuite être utilisé pour préparer la “vie d’après”.

La vie moderne est remplie de contraintes, d’impératifs temporels et financiers. Il est très facile de se laisser submerger par une sorte d’hyper-activité de première nécessité, qui nous permet simplement de survivre dans cet environnement exigeant.

Il est difficile d’avoir plus de temps pour les choses importantes, qui nous tiennent à coeur, qui nous rendent vraiment heureuxPar exemple, prendre du temps (plusieurs mois) pour voyager loin et longtemps nous paraît impossible, de même que de reprendre des cours ou une formation sur un sujet qui nous passionne. Et changer de vie, être plus libre, semble encore davantage hors de portée…

Et pourtant, certaines personnes y parviennent, se réorientent, et connaissent le succès. Comment font-elles? Comment faire pour mieux organiser son temps ?

Je vous décris ci-dessous ce qui fut un des piliers de mon changement de vie et comment j’ai pu mieux utiliser mon temps pour préparer une vie plus heureuse et épanouie.

Savoir gérer son temps et ses priorités

On peut répartir les activités qui rythment notre quotidien suivant leur urgence et leur importance :

  URGENT   NON URGENT
IMPORTANT 1 2
– Crises
– Problèmes pressants
– Projets soumis avec échéance
– Prévention, formation, actions relatives à nos compétences
– Approfondissement des relations humaines
– Recherche de nouvelles opportunités
– Planification
NON IMPORTANT – Interruptions, appels téléphoniques quelconques, courriers et rapports, certaines réunions
– Diverses questions à régler rapidement
– Diverses activités gratifiantes
– Activités futiles : conneries TV, lire les news, etc
– Courrier / email
– Certains appels téléphoniques “gaspille-temps”
– Passe-temps agréables
3 4

Les pièges à éviter pour mieux organiser son temps

1. Ne pas confondre urgence et importance

Les affaires urgentes peuvent vite remplir presque complètement l’emploi du temps car elles nous contraignent à l’action. Cette action est souvent populaire auprès de notre entourage, est assez facile à entreprendre, et parfois nous fait plaisir.

Mais les affaires urgentes sont piégeuses car leur contrainte temporelle forte nous donnent l’illusion qu’elles sont plus importantes qu’elles ne le sont en réalité.

Parfois, nous pensons être dans le cadre 1 (important et urgent) alors qu’on est est fait dans le cadre 3. Nous ne faisons que réagir plutôt qu’agir, et réagir à une urgence qui est souvent le résultat des priorités et des attentes des autres. Et non nos propres priorités.

Voici les possibles conséquences d’accorder trop de temps au cadre 3 :

1 2
3 4
Résultats de consacrer trop de temps au cadre 3 :
– concentration sur le court terme
– gestion de crises
– réputation d’être quelqu’un de changeant
– objectifs et plans semblent futiles
– sentiment d’être une victime impuissante
– relations superficielles ou rompues

2. Bien gérer les problèmes et crises

L’autre danger est d’être submergé par le cadre 1, si par exemple un gros problème dans la vie survient. Les crises et problèmes peuvent littéralement “consommer” certaines personnes, qui mettent alors tous leurs efforts pour essayer de se relever. Cela les épuise.

Elles n’arrivent alors plus à anticiper, et se retrouvent balader par les vagues déferlantes de la vie. Elles deviennent des gestionnaires de crises, des procrastinateurs (faire les choses à la dernière minute), voire des personnes à problèmes (impression d’être toujours une victime) :

Leur seul refuge psychologique se situe alors dans les activités futiles du cadre 4. Les activités des catégories 2 et 3 sont presque totalement négligées.

1 2
Résultats de se laisser piéger dans le cadre 1 :
– stress
– épuisement
– gestion de crises
– course permanente pour résoudre des problèmes
3 4

3. Le danger de l’assistanat

Enfin, les personnes qui passent presque tout leur temps dans les cadres 3 et 4 se comportent de manière irresponsable et ne vont en général pas loin dans la vie, car elles sont trop dépendantes des autres :

1 2
3 4
Résultats de passer tout son temps dans les cadres 3 et 4 :
– irresponsabilité totale
– renvoyé plusieurs fois
– dépendant des autres ou des institutions pour l’essentiel

Organiser le court terme pour mieux préparer le long terme

Le secret, vous l’aurez compris, est donc d’être vigilant dans la répartition de son temps, de prendre conscience des pièges précédents, et de dégager du temps pour se concentrer sur le cadre 2.

Pourquoi les activités du cadre 2 doivent-elles être prioritaires pour changer de vie?

Car elles préparent l’avenir :

  • Elles permettent de se former, d’apprendre de nouvelles compétences qui nous intéressent et nous épanouissent, contrairement aux contraintes quotidiennes de la vie.

Par exemple, j’ai fortement poussé un ami (expatrié au Japon) à se (re)mettre à la peinture après avoir perdu son boulot dans la finance. Il avait toujours eu un certain talent naturel pour cela et plus ou moins l’envie d’aller plus loin, mais n’avait jamais pris le temps (son anxiété financière l’avait transformé en zombi salarié). S’il avait passé son temps à chercher un nouvel emploi salarié, il n’aurait pas appris de nouvelles techniques de peinture et n’aurait pas produit des oeuvres dont il peut être fier. Son entourage, au départ réticent, est maintenant très enthousiaste. Ce résultat, en plus d’être gratifiant pour sa propre vision de la vie, lui permet de vivre de sa nouvelle activité : il donne des cours de peinture et expose à Tokyo (les Japonais sont fans d’art français apparemment). Ok, l’histoire est un succès, mais même s’il n’avait finalement pas continué dans cette voie (je ne parle pas d’échec car ce n’aurait pas été vraiment un échec), il aurait été très heureux d’avoir approfondi et vécu sa passion pendant un moment.

  • Dans le cadre 2, nous trouvons aussi ce qui a trait aux relations humaines de qualité. Nous nouons de vraies relations avec les personnes qui sont importantes pour nous et ne négligeons pas l’humain sous prétexte d’une vie “hyper active” (souvent pour de mauvaises raisons)

Si je reprends l’exemple de cet ami, j’ai personnellement investi un temps non négligeable pour discuter avec lui et lui donner des conseils après la perte de son travail. Cette collaboration a été fructueuse puisqu’un artiste est né, et cela a renforcé notre relation qui, un jour pourra à mon tour me rendre service si je vais au Japon. En envisageant les relations humaines dans le cadre de l’approfondissement (cadre 2), nous nouons un vrai réseau de relations amicales et pas simplement un “networking” superficiel qui nous fait contacter les gens que lorsqu’on a besoin d’eux.

  • Les activités importantes et non urgentes nous permettent d’être curieux et à la recherche de nouvelles opportunités qui peuvent potentiellement changer notre vie. Cela est possible car nous avons un certain recul par rapport aux événements et le temps de penser à ce que nous voulons vraiment dans la vie.
définir ses objectifs

Image courtesy of Nutdanai Apikhomboonwaroot / FreeDigitalPhotos.net

En route pour changer de vie

Bien-sûr, passer du temps dans le cadre 2 nécessite de se prendre en main, exige plus d’initiative et de proactivité de notre part que de réagir aux affaires urgentes.

Mais cela devient rapidement très valorisant, car des résultats positifs contribuent à concrétiser notre mission, à défendre nos valeurs et nos objectifs prioritaires.

Ainsi, si votre objectif est de voyager, vous vous concentrerez comme moi sur le fait d’apprendre de nouvelles compétences qui vous permettent de travailler depuis n’importe où dans le monde et d’atteindre l’indépendance financière.

Si votre objectif est de passer davantage de temps avec vos enfants, vous vous orienterez vers des formations qui vous permettront de travailler à domicile. Et vous réserverez dans votre emploi du temps des moments où vous êtes complètement disponibles pour eux, même simplement pour jouer ou discuter avec eux.

L’important est d’avoir les principes ci-dessous en tête afin de franchir les étapes suivantes :

  • se connaître et savoir ce que vous voulez dans la vie
  • définir vos objectifs en rapport et les écrire noir sur blanc
  • placer dans votre emploi du temps des rendez-vous hebdomadaires et non annulables (de la même importance qu’un rdv chez le médecin/psy) pour construire votre future vie et atteindre ces objectifs : formations, relations humaines, recherche d’opportunités, etc

ps :  pour aller plus loin…

Commentaires