Ahh vivre à Saigon, rien que le nom de cette ville évoque l’exotisme et la torpeur d’une Indochine qui n’existe plus que dans les films…

Si tu t’expatries dans la capitale du Vietnam, tu vas désormais vivre à Ho Chi Minh City (nouveau nom officiel), une ville en pleine transformation et conquête de la modernité du 21e siècle.

En bref, vivre à HCMC, c’est être transporté dans un flot continu et bruyant de scooters, dans une ville dynamique et éreintante mais qui se repose parfois dans les nombreux coffee shops disséminés un peu partout.

Voici une présentation détaillée de la vie à Saigon en 5 catégories (climat, activités, niveau des infrastructures, relations humaines, environnement).

Présentation de Saigon, poumon économique du Vietnam

Environ 8 millions d’habitants vivent à Ho Chi Minh Ville, ce qui en fait plus grande ville du Vietnam devant la capitale Hanoi. C’est aussi le poumon économique du pays avec 20% du PIB total.

La majorité de la population est d’origine vietnamienne (Kinh) pour environ 90%, et parle le vietnamien. Les bouddhistes représentent 80% de la population.

Vivre à HCMC : le climat

Saison sèche et saison humide bien marquées. Mais constance dans les températures étouffantes.

Les températures

Saïgon est un peu une fournaise. Le mercure flirte toute l’année avec les 30 degrés, voire les dépassent allègrement.

Dur dur… surtout que l’humidité dans l’air est souvent importante.

C’est pourquoi les places publiques et les terrasses des restaurants sont remplies le soir, lorsqu’il fait un peu plus frais.

Pluviométrie

La saison des pluies porte bien son nom : il pleut pratiquement tous les jours de mai à octobre.

Ensuite, cela devient sec, en particulier en janvier, février et mars (pratiquement pas de précipitations).

Vivre à Ho Chi Minh : les activités, la nourriture

La vie au Vietnam tourne autour du café

Aller dans les cafés et discuter… Y parler business, y retrouver des amis, y aller en amoureux.

La ville est remplie de coffee shops tous plus originaux les uns que les autres, la déco est recherchée et certains cafés possèdent même leur propre machine à torréfier le café !

Mes coups de cœur pour prendre un café :

Le must pour les connaisseurs de café, avec un choix de différents processus pour la préparation du nectar noir : French Press, Syphon, Aeropress.

The Workshop Coffee

Adresse : au 3e étage, 27 Ngô Đức Kế, Bến Nghé, District 1

vivre à ho chi minh

Un équipement impressionnant pour préparer le café au Workshop

La même chose, pour les puristes, mais en plus intime :

[a] coffee house at red door

Adresse : 400/8 Lê Văn Sỹ, phường 14, Quận 3

vie au vietnam

Dans un autre registre, un chocolatier : Maison Marou (fondée par des Français)

On peut bien sûr y déguster du chocolat (fait à l’usine), des pâtisseries (faites sur place), mais aussi des boissons chocolatées et un café moccha à tomber par terre.

La scène gastronomique

La nourriture vietnamienne est globalement bonne et assez saine (les plats viennent avec pas mal de verdure, certes pas toujours facile à marier avec les plats pour nous occidentaux : par exemple des feuilles entières de menthe ou d’autres plantes viennent dans une assiette séparée)

Manger dans la rue ou dans de petites échoppes est une expérience sympa. Attention toutefois, pas mal de plats sont très épicés !

Il y a aussi un reste de culture gastronomique française :

La Villa French Restaurant : 14 Ngo Quang Huy | Thao Dien Ward, District 2.

L’Usine : 70B Le Loi St., District 1

Que faire le week-end quand on vit à Ho Chi Minh ?

Pas grand chose…. c’est un peu le problème. Il y a possibilité d’aller à la mer mais c’est loin et je n’ai pas particulièrement apprécié la côte (pas de plongée, juste une plage et quelques vagues)

Vivre à Saigon : niveau de développement

Transport dans la ville : en 2 roues

Bon, sur ce plan, victoire écrasante de la catégorie des 2 roues. Et dans cette catégorie, victoire incontestée des scooters.

Même les applications Grab et Uber proposent le scooter !! Et vous pouvez en héler un dans la rue sans aucun souci, ce n’est pas cher (moins de 1€ la course), et rapide. Bon, les casques n’inspirent pas la plus grande des confiances (ce ne sont pas des casques intégraux), mais pas le choix, ils sont tous façonnés sur le même moule !

La raison de cette domination du scooter ? Le gouvernement (communiste) impose une taxe de 100% sur les voitures… Uniquement les personnes très riches peuvent donc en avoir une.

Il y a deux gares routières, où les bus partent pour les longues distances et quittent la ville, pour d’autres villes du pays.

Le réseau de bus interne à Saigon est dense mais difficile à appréhender : les arrêts ne sont pas toujours clairement matérialisés, il n’y a plus de bus après 21h. L’achat d’un ticket se fait directement auprès du chauffeur (20 à 50 centimes d’euros).

Vivre au Vietnam : le coût de la vie

La nourriture est particulièrement peu chère, c’est pourquoi la plupart des Saigonais mangent souvent dehors.

Un Bahn-Mi qui se vend dans la rue coûte 35 000 VND (0,7€!). C’est un pain (à la française) garni de crudités (concombres, carottes, radis blanc), de coriandre, de pâté local (traditionnellement du porc), et de sauce plus ou moins épicée.

Coût des loisirs :

– un ticket de cinéma : 4€

– un mois d’abonnement fitness : 24€

– un ticket de bus : 0,24€

– un restaurant local : 1,61€ en moyenne

– une bière locale (0,5l) dans un bar : 0,63€

– un paquet de cigarettes : 0,93€ !!

Un appartement 2 pièces (1 chambre donc) dans le centre se loue 450€ seulement.

Le salaire moyen local après impôts est de 380 € / mois.

Se connecter à internet

Le débit est correct. Le prix d’un abonnement internet est bon marché : environ 25 € / mois.

Vivre au Vietnam : les relations humaines

Langue : le vietnamien

Si tu souhaites vivre à Saigon, je te conseille d’apprendre le vietnamien. L’anglais est assez peu maîtrisé.

L’anglais peut passer pour des commandes dans les magasins (et encore), mais pour se faire des amis et avoir de vraies conversations, c’est mieux de connaître la langue locale.

C’est une des raisons pour lesquelles je ne me vois pas vivre à Ho Chi Minh à terme, car j’ai déjà atteint mon quota de langues étrangères (j’ai mes limites là-dessus, je ne suis pas très doué). Et je trouve de plus le vietnamien compliqué à apprendre, avec de nombreuses intonations difficiles à prononcer.

Il est amusant de constater qu’il y a dans la langue vietnamienne quelques mots venus du français :

  • sô cô la : chocolat

  • robinet

  • xì líp : slip

  • mini jupe

  • ao mai o : maillot

  • ca ra vat : cravate

  • cap tap : cartable

  • xa Bông : savon

  • soutien : soutien-gorge

  • Noël, etc

La vie au Vietnam en terme de lien social

Les Vietnamiens sont un peuple fier et pas si ouvert. Le poids des traditions est fort, notamment dans les relations homme-femme.

Il faut vraiment beaucoup de temps pour faire disparaître le fait d’être  considéré comme un  touriste. Les premiers temps, l’argent est souvent au centre des relations avec les locaux.

Environnement : la vie à Saïgon est-elle globalement plaisante ?

Beauté de la ville et promenades

Les Districts 1 et 3, qui correspondent à la partie coloniale française (même s’il ne reste plus beaucoup de bâtiments de cette époque) a un certain charme. Il est agréable de s’y promener et de découvrir les bons restaurants et cafés, les quelques vestiges français (la cathédrale, l’opéra, la poste, etc), et les tours modernes (Bitexco tower). A noter la présence de parcs bien agréables.

vivre a saigon

Se balader dans le quartier de la cathédrale Notre Dame est agréable, avec un parc à proximité

J’ai aussi apprécié le fait que dans la plupart des rues de Saigon, il y a de grands arbres qui apportent de l’ombre.

Un nouveau quartier d’affaires moderne et gigantesque (15 000 hectares) est en train de prendre forme de l’autre côté de la rivière Sai Gon, dans une zone appelée Central Business District, Thu Thiem.

Dans quelques années, Ho Chi Minh aura beaucoup changé et sera devenu très moderne à l’image de nombreuses métropoles asiatiques.

Sécurité à Hoh Chi Minh City

A part de petites arnaques ici et là (pas des vols, mais des arnaques sur les prix), il n’y a pas de problèmes de sécurité particulier.

Pollution, les deux-roues meilleurs que les voitures

Pour avoir vécu dans des villes où le parc automobile est important et surtout parfois vétuste, je peux vous dire que la domination des deux-roues a un effet positif sur le ressenti de la pollution.

Certes il y a du trafic et c’est assez pollué, mais bien moins que si c’étaient des voitures.

La vie à Ho Chi Minh Ville, note finale

Vivre à Saigon n’est pas de tout repos et l’on sent la frénésie du développement économique en cours (traduction : faire de l’argent, dépenser de l’argent). Cependant, quelques haltes ombragées et gustatives apportent du réconfort et un certain art de vivre.

Pour toutes mes expériences de vie à l’étranger, je suis la trame de l’indicateur CADRE que j’ai créé. Voici les notes sur la vie à Saigon pour les 5 catégories (Climat, Activités, Relations Humaines, Développement, Environnement) :

Climat : 7/20

Il fait légèrement trop chaud tout au long de l’année, et l’humidité de la saison des pluies est vraiment pesante.

Activités : 6/20

Ta consommation de café va se trouver augmenter sans même que tu t’en rendes compte…;-) A part cela, pas grand chose…

Développement : 6/20

Les infrastructures de transport public sont en développement…

Relations humaines : 8/20

Rien d’extraordinaire, et barrière de la langue assez forte.

Environnement : 12/20

Saigon est une ville qui peut être agréable (à condition de rester dans le centre ville) : trafic dominé par les deux-roues et non par les voitures (merci le gouvernement communiste), quelques coins jolis et présence d’espaces verts (merci les Français).

Vivre à Ho Chi Minh, la note finale : 39/100

Si tu veux vivre au Vietnam, Ho Chin Minh City n’est peut-être pas le meilleur choix… Il y a un manque de choses à faire, la ville est en pleine transition au niveau du développement économique.

La note porte sur le fait de vivre à Saigon. Pas sur l’intérêt touristique de visiter cette ville, qui est par ailleurs assez limité (à part pour l’expérience culinaire et quelques bâtiments coloniaux)

Et toi, as-tu un retour d’expérience sur la vie à Ho Chi Minh? Aurais-tu envie de partir vivre au Vietnam pour quelque temps ?

gael-deballe-cafe-du-voyage

Le café de Saigon me manque déjà…

Commentaires